Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Page 2 of 2 Previous  1, 2

View previous topic View next topic Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Wed Nov 08, 2017 7:48 pm

Coco Kokor wrote:Coco: Kroaa... Ferragu, tu sais, j'ai senti la bouche et la langue de Madame Urielle. Ca fait bizarre, hein?

En entendant la confession de Coco, Ferragu demeura figé quelques secondes, absent, son visage arborant un air absolument neutre. Il en oublia même l'eau bouillante qui promettait encore quelques accès de douleur cuisants.
Puis il reprit ses esprits :

"Euh... Oui... Certainement Coco... Cela a du être une bien étrange expérience pour elle aussi..."

Puis, remarquant l'air désorienté de son ami à plumes :

"Eh bien, qu'y a-t-il ? Soufflez un moment mon ami, vos aventures dans cette tour sont terminées, pour un court instant du moins. Mais je tiens à ce que vous me racontiez en détails ce qui s'est passé là-gaut !"
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Thu Nov 09, 2017 10:44 am

Une fois que Dellion eut fini d'apporter son aide pour la mise en place des défenses, il se décida à partir en quête de sa tente. Avec le temps qui s'était écoulé, un des ses escla... De ses hommes, avait bien fini par monter sa tente ?

Il commença à arpenter la petite bourgade et la cours extérieure de la tour, pour voir de si quelqu'un s'en était chargé... Il avait un sacré paquet sur l'épaule et cela commençait à lui peser... Sur les nerfs...

[Si par hasard je croise les loups je vais vers eux Smile ]
avatar
Mr.Biville

Posts : 40
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Fri Nov 10, 2017 9:52 am

[Pour ce qui est des loups, test de chance : 22]

Dellion ne trouva pas trace de sa tente dans la bourgade. Il arpenta alors la cour extérieur de la tour. Il la trouva à proximité de la grande porte d'airain, l'entrée de la tour.

A quelques pas de là, un sergent loup et un de ses hommes étaient en pleine discussion avec le sergent Lille des Urzas. La bête de Dellion était sagement assise à côté du sergent loup.
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Fri Nov 10, 2017 12:31 pm

[Cool !]

Dellion alla donc vers le sergent. Il attendit que la discutions se termine en écoutant c qu'ils étaient en train de se dire. Pendant leur discutions, il vérifia que le sergent était bien en possession de la bannière que Dellion leur avait remis plus tôt, et qu'elle était toujours en bonne état (même s'il n'avait pas trop de doute là dessus).

avatar
Mr.Biville

Posts : 40
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Fri Nov 10, 2017 4:13 pm

Ferragu wrote:"Euh... Oui... Certainement Coco... Cela a du être une bien étrange expérience pour elle aussi..."

Puis, remarquant l'air désorienté de son ami à plumes :

"Eh bien, qu'y a-t-il ? Soufflez un moment mon ami, vos aventures dans cette tour sont terminées, pour un court instant du moins. Mais je tiens à ce que vous me racontiez en détails ce qui s'est passé là-gaut !"

En entendant Ferragu, Coco poussa un long soupir, et se mit à parler.

"Crooaa, et puis sa langue, elle était tout humide et un peu sucrée... Mais tu sais, c'est pas de ma faute, hein? J'était prisonnier, j'avais pas le choix."

Il ajoute:

"Et puis, il y a celle-là qui était dans la tête de Dellion, la femme étrange, enfin, elle ressemblait pas vraiment à une femme, elle avait des pouvoirs magique, elle elle voulait faire le bisou avec Urielle, Kroaa, et puis Dellion aussi, il l'a embrassé - croaa, c'est comme ça qu'on dit? Et puis, ça c'est après que Urielle bah elle nous ait trahi. Elle nous a trahi, elle s'est alliée avec l'ennemi pour créer la guerre. Elle voulait créer la guerre, parce que le mage de la tour, croaa, Tyr-haleine, c'était son ancêtre. Elle avait le soutien de tous les mages, sauf Scorfa, qui était avec nous. Elle a aussi pris les apprentis, sauf moi. Et elle avait aussi l'ordre de s'emparer de l'arme de la tour, c'était une archi-mage que Monsieur San Juanus a imité, avec sa voix, pour savoir pourquoi elle nous trahissait. Il parlait dans une boule magique qu'on a trouvée dans la tour et qui permet de prendre contact avec l'Alakazam. Et il a imité une voix de femme, qui est archi mage, et qui a dit a Urielle de te trahir Ferragu, et de prendre contrôle de la tour, et de nous attaquer, et de créer la guerre. L'arme qui est en haut, elle permet de détruire tous les châteaux ogres, "comme des chateaux de cartes" qu'elle disait l'énigme des clefs croaa." Et puis, j'ai été capturé par une boite avec des clefs magiques qu'il fallait utiliser pour aller en haut de la tour. Et puis, il y avait toutes ces notes, croaa, qui avaient des énigmes pour savoir comment utiliser les clefs. Et puis un Golem, et puis en haut, un puissant démon avec des tantacules, croaa, et puis mes animaux, quand je les appelais, il apparaissaient pas là où je voulais... Croaa, on a aussi libéré un homme arbre qui est alchimiste, et j'ai attrapé une mauvaise maladie, et Uther aussi"

Coco, en tremblant, se lève et le bec tremblant, soulève sa robe et lui dit, en lui montrant ses parties directement en face de ses yeux :

"Tiens, tu vois? c'est ça que ça fait, et puis ça gratte, et ça me fatigue et ça fait mal..."

Ferragu pouvait voir des zones noirâtres autour de l'organe de son ami, avec ce qui ressemblait à des trous purulents.

Coco, baissa sa robe, poussa un long soupir, et se rassit. Après ce flot de paroles, il ajouta:

"Et puis, tout en haut, alors qu'elle était ennemie, j'ai senti sa langue alors que j'était prisonnier, que je ne pouvais rien faire... Croaa, et ça m'énerve, mais je sais pas pourquoi, j'ai trouvé ça bon."

Coco, désemparé, regarda de nouveau Ferragu dans les yeux:

"Tu crois que c'est mal, d'avoir aimé? Tu crois que je ne suis pas normal?"

Coco Kokor

Posts : 31
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Sat Nov 11, 2017 10:13 am

[Du côté de Dellion,et pendant que Coco vide son sac ^^]
[Dellion entendit le sergent orc dire distinctement : "On a filé la bannière à Ogra, c'est elle le nouveau Porte Ban de l'armée, et bientôt, elle va devenir Maréchal ! Ca va déchirer grave, l'Urza !"]




[Hum ... Plus sérieusement.]
Dellion s'approcha du sergent loup qui lui tournait le dos. Le sergent Lille, lui, avait repéré le Porte-Ban dès qu'il avait passé le coin de la tour.

C'était aussi le cas du Lézarg [légit pour une warg lézard non ? ^^] qui commençait à s'agiter en regardant joyeusement dans la direction de Dellion. Il transportait la Bannière dans sa gueule. Le sergent loup tapota sur la tête de la créature pour la calmer, mais dans si peu de résultats, il se tourna pour voir la raison de cette excitation.

Sergent : "Ah, Porte-Ban ! Nous étions en train de débattre avec le Sergent Lille de la marche à suivre concernant les défenses. Le Capitaine pense que face à la menace qui s'avance, nous devrions séparer les races pour éviter des tensions au sein de la troupe. Nous ne partageons pas son avis."
Lille : "C'est cela. Nous pensons que c'est l'occasion pour que tous ceux ui savent tirer se tiennent aux côtés des Urzas, et tous ceux en mesure d'encaisser, aux côtés des Buffles. L'entraide, ça forge des liens."
Sergent : "Mais encore une fois, la crainte du capitaine Dvork'An est justifiée, et l'efficacité de nos escouades très spécialisées seront amoindries par la présence d'autres espèces avec d'autres traditions."
Lille : "Vous êtes le Porte Ban. Qu'en pensez-vous ?"
Lézarg : <jappe!> <jappe!>
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Scorfa Rousse-Dent on Sat Nov 11, 2017 5:38 pm

Pour se laisser le temps de mettre de l'ordre dans sa tête, Scorfa se dirige vers les restes de son équipe pédagogique et entreprend de mettre ceux qui le peuvent sur pied, pour qu'ils aident à leur tour les blessés et les inconscients.

Il marmonne en vacant à sa tâche:

Nettoyer une tour corrompue est déjà un sacré bazar en soi, il n'y avait pas besoin d'y ajouter un début de guerre intestine...


S'arrêtant un instant, il balaie du regard les alentours pour chercher la boule qu'il avait utilisé plus tôt pour contacter le Concile.


Sanajuanus doit s'amuser comme un petit fou là-bas, rien ne peux plus lui faire plaisir qu'une tentative de dissidence... Enfin, j'ai eu de la chance de tomber sur lui, c'est déjà ça...


Après s'être assuré que ses ouailles se dirigaient vers un repos et des soins bien mérités ( Tu parles d'une mission de mise en condition ! Les petits l'ont eu sévère pour une première !
), il prend les escaliers vers le camp, où, il n'en doute pas, un sacré bazar l'y attend, puisqu'il est devenu de fait le seul référent de l'Alakazham en ces contrées.

Scorfa Rousse-Dent

Posts : 5
Join date : 2016-06-13

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Sat Nov 11, 2017 6:16 pm

Ferragu et Coco étaient en pleine discussion, tandis qu'Homer s'occupait des blessures du Général, lorsque tous trois virent entrer un Scorfa peu amène dans la taverne.
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Sun Nov 12, 2017 2:10 am

Dellion ne s'attendait pas à être pris à partie dans la discutions. Mais quelque part, s'il l'avait entendu, sans que personne ne daigne lui demander son avis, il l'aurait très surement mal pris.

Mage Univers wrote:Sergent : "Ah, Porte-Ban ! Nous étions en train de débattre avec le Sergent Lille de la marche à suivre concernant les défenses. Le Capitaine pense que face à la menace qui s'avance, nous devrions séparer les races pour éviter des tensions au sein de la troupe. Nous ne partageons pas son avis."
Lille : "C'est cela. Nous pensons que c'est l'occasion pour que tous ceux ui savent tirer se tiennent aux côtés des Urzas, et tous ceux en mesure d'encaisser, aux côtés des Buffles. L'entraide, ça forge des liens."
Sergent : "Mais encore une fois, la crainte du capitaine Dvork'An est justifiée, et l'efficacité de nos escouades très spécialisées seront amoindries par la présence d'autres espèces avec d'autres traditions."
Lille : "Vous êtes le Porte Ban. Qu'en pensez-vous ?"
Lézarg : <jappe!> <jappe!>

En attrapant la bannière dans la gueule du Lézarg (qu'il remerciera par une légère tapote... Affective ? Sur la tête), Dellion répondit :

"Dites moi... Quand je déplie la bannière, vous voyez quoi ?"
avatar
Mr.Biville

Posts : 40
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Sun Nov 12, 2017 10:53 am

[Je viens de voir que le message que j'avais posté hier n'est pas en réalité pas passé... Pour ne pas entraver le déroulement de l'action, sachez donc qu'Uther, en compagnie de Shagan, a débarrassé le corps de l'archimage, enroulé dans ses draps souillés, de la chambre et a préparé la salle pour accueillir Ferragu si son état lui permet d'être déplacé.

Avant de rejoindre ses compagnons au village, il donne l'ordre à Shenda de ne laisser pénétrer aucun mage dans les étages supérieurs de la tour, à la seule exception de Scorfa, et demande à Shagan de l'accompagner.]

Uther Shinzaemon

Posts : 25
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Sun Nov 12, 2017 12:33 pm

En contrebas de la tour...

Dellion : "Dites moi... Quand je déplie la bannière, vous voyez quoi ?"

Le sergent loup répondit d'un air fier et joyeux : "Sergent ! Je vois la victoire de la Grande Armée de mon Roi Thésaurus ! Je vois le Triomphe de mon Hérault ! Je vois la Gloire retrouvé de mon Général !"
Lille, à demi-étonné et à demi-amusé par l'empressement guilleret de son compagnon, répondit à son tour : "Hmm... Tout cela à la fois, j'imagine, oui. Pour moi, cela représente une campagne nécessaire à la construction d'un Continent intérieur plus serein. La Campagne des Baronnies vise à la stabilité régionale. L'Amiral oeuvre en ce sens par sa confiance accordée au Roi Thésaurus et au Baron Ferragu."

Au cri du sergent loup, un certain nombre d'orks, qui jusque là s'occupaient de leurs affaires, s'approchèrent au son gai mais militaire de : "Hoy ! Hoy ! Hoy !" (Prononcer gutturalement "Roaï ! Roaï ! Roaï !")

Ces sons guerriers excitaient le Lézarg qui se mit à sautiller autour de Dellion, en continuant de japper. D'autres humains qui oeuvraient aux défenses dans les environs s'arrêtèrent d'abord assez soudainement de travailler, jusqu'à ce que le charpentier cul-de-jatte du camp (c'était un peu la "mascotte" de la tour cendrée), en train de converser avec les artilleurs gnomes sur la marche à suivre pour monter en urgence des machines de guerre, lâche un tonitruant : "Yiiipeeee ! Ya !"
[Test de charisme du charpentier : résultat : 17]

Ce "Yiiipeeee ! Ya !" fut repris en coeur par une majorité des humains rassemblés dans les parages, mais sans effusion de joie supplémentaire, et chacun retourna vite à ses tâches. Les Urzas de Lille, au sommet de la tour, s'agglutinèrent aux moellons pour voir ce qui se passait en contrebas.

.....
Du côté de la tour...

Shaghan et Uther entendirent une montée de cris joyeux, étouffés par les lourdes pierres de la tour. Ils étaient arrivés au chemin de ronde central, à l'étage du golem, lorsque Shaghan dit brusquement, alors que ceux-ci étaient seuls : "Uther... Je suis un guerrier solitaire. J'ai décidé d'accompagner Orgacy pour une mission importante, celle de protéger Ferragu. J'ignore pourquoi j'ai traversé deux continents pour cela, mais je crois que c'est là l'oeuvre de ma vie, je l'ai senti, comme on ressent parfois certaines choses en admirant le ciel étoilé. Apprenez-moi votre art. Celui pour lequel Ora Mura vous a mis sur la voie. J'ai compris qu'il était quelqu'un d'important pour vous, un mentor spirituel peut-être. Soyons des compagnons de ce chemin sinueux, nous partagerons cette lourde tâche qui vous incombe et que vous cachez bien mal car vos cernes vous trahissent."
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by WalterOGuin on Sun Nov 12, 2017 1:21 pm

[Avec une réserve : test de chirurgie : 22]

Une fois le baquet d'eau bouillante à côté de lui, Homer retroussa les manches de sa chemise déchirée, termina sa cigarette, et expulsa sa dernière bouffée. Il plongea dans l'eau des tissus propres, afin de les désinfecter. Puis, il attendit que l'eau refroidisse légèrement, et il y a plongea les mains, en grimaçant tout de même car l'eau était vraiment très chaude, mais il se devait d'avoir les mains propres. Et comme il n'y avait pas une goutte d'alcool dans les environs (à son plus grand dam), il se devait de faire avec.
Il grimaça donc au contact de l'eau brulante. Puis il sorti un à un les 3 linges qu'il avait fait tremper. Il en plaça deux sur son bras en attendant de s'en servir. Il pris le premier, et commença à nettoyer la blessure en surface. Évidement il ne prévint pas le général. La douleur est toujours plus intense lorsqu'on s'attends à souffrir.
Il ne fit pas attention à la discussion entre le général et Coco, il était trop occupé à soigner le général.

Il vit que le soldat ayant amené le baquet d'eau se trouvait encore à côté de lui, sûrement au cas où il aurait besoin de quelque chose. Il s'adressa alors à lui :
"Soldat, pourriez-vous m'amener des cigarettes ? J'en ai fait la demande, un peu plus tôt mais ça y est je suis à sec et je vais en avoir besoin.

[Je sais suturer des plaies ? Si oui, je poursuis ma phrase.]

"Et amenez-moi du fil et une aiguille. Je n'ai pas mon nécéssaire de chirurgie sur moi, et ce sera une chose à laquelle il me faudra absolument remédier. Merci Soldat".
avatar
WalterOGuin

Posts : 24
Join date : 2016-07-05

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Scorfa Rousse-Dent on Sun Nov 12, 2017 2:58 pm

Scorfa entre dans la tente, secouant la tête d'agacement en entendant les Orks crier victoire au dehors.

Général, quelles sont les nouvelles ? De notre coté la mission est accomplie, mais la situation se complique avec l'Alakazham. Je vais devoir prendre contact avec le Concile, d'une part pour évaluer la situation là-bas, d'autre part pour faire mon rapport.

Voyant l'état de Ferragu, il ajoute: La situation ne semble pas avoir tourné à notre avantage... Toujours ces Porkins ?

Scorfa Rousse-Dent

Posts : 5
Join date : 2016-06-13

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Sun Nov 12, 2017 3:33 pm

Scorfa entra dans la tente de Ferragu alors que ce dernier finissait de rassurer Coco :

"Mais oui, voyons, vous êtes tout à fait normal mon ami ! Ce qui ne l'était pas, c'est tout le reste, ces histoires de trahison et de magie qui vous ont mis en danger de mort. J'espère à ce propos que l'on vous soignera vite cette vilaine maladie, et alors vous pourrez encore mieux profiter d'une prochaine langue. Et j'ajouterai même :WAAAAAAAAAAAH ! Ça brûle !"

Ferragu avait été supris par le linge brûlant du sergent Jackson, en train de s'occuper très professionnellement de sa blessure. Il le regarda d'un oeil mi-courroucé mi-résigné. Puis il souffla profondément, et s'adressa à Scorfa :

"Messire Scorfa ! Je suis bien aise de vous voir. Le sergent Jackson et Coco m'ont fait de sombres récits de ce qu'il s'est passé dans cette tour, bien qu'un peu confus ou fragmentaires. Je vais avoir besoin de votre aide pour éclaircir tout cela.

En ce qui me concerne, ce sont bien les Porkins qui m'ont mis dans cet état. Leur supériorité numérique et la médiocrité des machines de guerre d'Ogremont ont eu raison de nos positions, et le secours du Maréchal n'a pas suffi. Nous avons dû battre en retraite, et nous les attendrons de pied ferme dans cette tour. Je ne sais pas ce qu'il en est des troupes d'Ogremont ou du Maréchal pour le moment.

Mais ce qui s'est passé dans la tour m'inquiète au moins autant que les Porkins. Je ne saisis pas encore très bien les détails, mais il semblerait, à ce que dit Coco, qu'Urielle de Foigardé ait tenté de nous trahir pour s'emparer d'une arme dévastatrice située au sommet de l'a tour. Et il y a cette histoire de Sanajuanus et de la voix qu'il a imitée... Je n'ai pas bien compris ce que disait Coco, mais cela semble avoir un rapport avec la "situation" à l'Alacasam dont vous me parlez. Dites m'en plus s'il-vous-plaît ! Et qu'en est-il du maître-mage de Foigardé maintenant ? Est-elle encore en vie ? Prisonnière ? Quoiqu'il en soit, il semble que ce soit maintenant vous qui dirigez le contingent de l'Alacasam, s'il en reste quelque chose s'entend."
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by WalterOGuin on Sun Nov 12, 2017 5:14 pm

Une fois qu'Homer eut finit de nettoyer la blessure, il aperçut le soldat entrer une nouvelle fois, avec le matériel qu'il avait demandé. Dans la petite boite métallique se trouvait donc une merveilleuse aiguille recourbée, et une petite bobine de fil.
Il prit donc cette fameuse aiguille et sortit son briquet. Il regarda le général, et lui dit :
"Faîtes comme si je n'étais pas là."

Puis il commença à faire chauffer l'aiguille à blanc grâce à son briquet, pour être sûr de la stériliser. Sans alcool pour le faire, c'était ce bon vieil adage, a la guerre comme à la guerre. Il ne put évidement s'empêcher d'esquisser un sourire. Il s'imaginait déjà la tête du Gérénal regardant l'aiguille d'un air horrifié.
Il pris le fil, et le passa dans l'aiguille.

"Attention, ça va piquer."
Et il commença à recoudre la blessure méticuleusement.
avatar
WalterOGuin

Posts : 24
Join date : 2016-07-05

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Sun Nov 12, 2017 5:26 pm

Après le lingue brûlant du sergent Jackson, Ferragu s'était promis de ne plus se laisser surprendre. Il n'était plus tout à fait novice des champs de bataille désormais, et il avait déjà vu des aiguilles être purifiées par le feu et des plaies cautérisées. Il serra donc les mâchoires pour ne pas crier cette fois, et peut-être même poursuivre une conversation normale avec Coco et Scorfa...
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Sun Nov 12, 2017 5:44 pm

Ferragu wrote:"Mais oui, voyons, vous êtes tout à fait normal mon ami ! Ce qui ne l'était pas, c'est tout le reste, ces histoires de trahison et de magie qui vous ont mis en danger de mort. J'espère à ce propos que l'on vous soignera vite cette vilaine maladie, et alors vous pourrez encore mieux profiter d'une prochaine langue. Et j'ajouterai même :WAAAAAAAAAAAH ! Ça brûle !"

A ces mots, Coco poussa de nouveau un grand soupir, et tapota le bras de Ferragu.

"Merci Ferragu, ça me rassure. Enfin, je ne sais pas si je veux le refaire avec Urielle, parce que quand même, elle nous a trahi."

Prenant note du travail d'Homer, et de lala blessure de Ferragu, il ajoute:

"Oh, mais Ferragu, c'est que tu es salement coupé! Qui t'as fait ça, crooa, qui? Qui est assez fort pour te faire ça? Tu peux compter sur Uther et moi, on va te défendre! Enfin, d'abord Uther, moi j'aide comme je peux, mais je ne sais pas si je suis assez fort contre de puissants ennemis."

Ferragu wrote:Ferragu avait été supris par le linge brûlant du sergent Jackson, en train de s'occuper très professionnellement de sa blessure. Il le regarda d'un oeil mi-courroucé mi-résigné. Puis il souffla profondément, et s'adressa à Scorfa :

"Messire Scorfa ! Je suis bien aise de vous voir. Le sergent Jackson et Coco m'ont fait de sombres récits de ce qu'il s'est passé dans cette tour, bien qu'un peu confus ou fragmentaires. Je vais avoir besoin de votre aide pour éclaircir tout cela.

En ce qui me concerne, ce sont bien les Porkins qui m'ont mis dans cet état. Leur supériorité numérique et la médiocrité des machines de guerre d'Ogremont ont eu raison de nos positions, et le secours du Maréchal n'a pas suffi. Nous avons dû battre en retraite, et nous les attendrons de pied ferme dans cette tour. Je ne sais pas ce qu'il en est des troupes d'Ogremont ou du Maréchal pour le moment.

Mais ce qui s'est passé dans la tour m'inquiète au moins autant que les Porkins. Je ne saisis pas encore très bien les détails, mais il semblerait, à ce que dit Coco, qu'Urielle de Foigardé ait tenté de nous trahir pour s'emparer d'une arme dévastatrice située au sommet de l'a tour. Et il y a cette histoire de Sanajuanus et de la voix qu'il a imitée... Je n'ai pas bien compris ce que disait Coco, mais cela semble avoir un rapport avec la "situation" à l'Alacasam dont vous me parlez. Dites m'en plus s'il-vous-plaît ! Et qu'en est-il du maître-mage de Foigardé maintenant ? Est-elle encore en vie ? Prisonnière ? Quoiqu'il en soit, il semble que ce soit maintenant vous qui dirigez le contingent de l'Alacasam, s'il en reste quelque chose s'entend."

En entendant Ferragu, et avant que Scorfa ne réponde, Coco s'exclame:
"Mais non! C'est TOUS les mages qui t'ont trahi, sauf Scorfa. Et alors que tu avais signé un papier avec eux, là tu sais quand il y avait l'affreux bonhomme Gnome, et quand ils disaient que je suis une "propriété", y'a la grande dame Archimage, au dessus de Madame Urielle, qui l'a envoyée pour te trahir! Donc ils ont pas fait ce qu'ils avaient promis! Crooa, moi je suis avec eux parce que Dédalus avait confiance, mais les puissants mages, ils ont pas respecté leur parole! Je sais pas trop de quoi vous avez discuté en dehors de ce que vous avez décidé pour moi, mais une chose est sûre, ça fait peur, et j'ai pas bien envie de retourner là-bas et devoir obéir à des gens comme madame Urielle. Enfin, Uther il sait mieux comment ça marche ces choses là, il faut en parler avec lui."


Coco Kokor

Posts : 31
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Sun Nov 12, 2017 6:04 pm

Surpris par la demande de Shagan, Uther regarde son compagnon dans les yeux. Après plusieurs secondes qui lui parurent une éternité, il finit par lâcher :

"Bien. Tu seras alors mon premier élève, Shagan. Mais n'attend pas de moi que je sois un maître comme les autres. Tu as déjà remarqué qu'Ora Mura et moi-même ne pouvons pas dévoiler notre véritable visage à quiconque. Je suis désormais ton maître mais comporte toi comme si rien de tel n'existait entre nous."

Alors qu'il s'apprête à reprendre sa route, une maxime de ses maîtres qu'il n'avait oubliée et n'avait de toutes façons jamais comprise lui revient soudainement en mémoire. Avec une gravité toute professorale qui lui était jusqu'alors étrangère, il ajoute :

"L'ignorance est l'unique chemin de la vraie connaissance."

Il se dirige aussitôt vers le laboratoire et reprend sur un ton plus habituel :

"Je veux rendre une dernière visite avant de rejoindre Ferragu et les beuglements de ses soldats...

Uther Shinzaemon

Posts : 25
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Sun Nov 12, 2017 7:09 pm

Coco Kokor wrote:En entendant Ferragu, et avant que Scorfa ne réponde, Coco s'exclame:
"Mais non! C'est TOUS les mages qui t'ont trahi, sauf Scorfa. Et alors que tu avais signé un papier avec eux, là tu sais quand il y avait l'affreux bonhomme Gnome, et quand ils disaient que je suis une "propriété", y'a la grande dame Archimage, au dessus de Madame Urielle, qui l'a envoyée pour te trahir! Donc ils ont pas fait ce qu'ils avaient promis! Crooa, moi je suis avec eux parce que Dédalus avait confiance, mais les puissants mages, ils ont pas respecté leur parole! Je sais pas trop de quoi vous avez discuté en dehors de ce que vous avez décidé pour moi, mais une chose est sûre, ça fait peur, et j'ai pas bien envie de retourner là-bas et devoir obéir à des gens comme madame Urielle. Enfin, Uther il sait mieux comment ça marche ces choses là, il faut en parler avec lui."

"Quoi, vous voulez dire que Foigardé nous a trahis sur ordre de l'Archimage d'Arialdé ? Serait-ce donc l'Alacasam toute entière qui me poignarde dans le dos ? Messire Scorfa, il faut apaiser mes craintes au plus vite !"
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Sun Nov 12, 2017 7:25 pm

Dellion était mi satisfait, mi déçu par la réponse. Il répondit donc :

"Je vois sur cette bannière une grande force, qui a permis non seulement de nous mener sur le sentier de la guerre mais surtout de rassembler plusieurs peuples, de divers horizons pour combattre les mêmes ennemis ! J'en suis la preuve, et je suis votre porte-ban !."

Il regarda tout autour de lui, comme s'il voulait avoir l'attention de tout le monde :

"Que voyez vous aujourd'hui ? Moi ! Des hommes, des femmes, des guerriersn qu'importe de quels horizons ! Ils sont tous venus ici pour vaincre ou mourir dans les honneurs ! Alors non ! Je ne penses pas que d'autres cultures, d'autres manières de penser puisse nous diviser mais au contraire nous rassembler autour de cette même bannière que je porterais fièrement jusqu'à mon dernier souffle !"

Il se retourna vers le sergent et Lille et dit :

"Quoiqu'en dise le capitaine, préparez vos hommes compagnons ! Nous aurons du cochons grillés au menu de ce soir !!"

[Test de charisme (stratégie) avec réserve (3d10+4) : résultat : 31 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!]
avatar
Mr.Biville

Posts : 40
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Wed Nov 15, 2017 12:30 pm

Ferragu wrote:"Quoi, vous voulez dire que Foigardé nous a trahis sur ordre de l'Archimage d'Arialdé ? Serait-ce donc l'Alacasam toute entière qui me poignarde dans le dos ? Messire Scorfa, il faut apaiser mes craintes au plus vite !"

"Croaaa, oui c'est ça. C'est l'archimage qui l'a ordonné. Après, croaa, Monsieur Sanjuanus, il a dit que Madame Urielle bah c'est une traître, alors il est probablement avec nous. Mais quand même, ça fait peur de pas savoir à qui on peut faire confiance, croaa. Alors moi, je suis pas d'accord de respecter ce que vous avez dit quand on est allés à l'Alakazam. J'ai essayé dur d'être apprenti, et de faire comme on me dit, mais je veux pas que quelqu'un de méchant qui veut te trahir me donne des ordres croaa. Ca non! Moi, je suis avec toi, et si quelqu'un te veut du mal, je veux pas devoir lui obéir. Et puis, Scorfa, même s'il est gentil, il est quand même du côté de l'Alakazam, croa. Lui c'qui veut, c'est pas forcément que tu sois en sécurité croaa."

Et après une pause, il ajoute:

"Tu te rends comptes, Ferragu? Là dans la tour, y'a une puissante arme qui peut tout détruire chez les ogres, et en plus, y'avait un message qui disait que ça pouvait attaquer la vielle Craccracmangghâr, et créer la guerre. Alors, crooa, moi je dis, c'est vraiment très dangereux! Et madame Urielle elle voulait la tour pour l'Alakazam. Si on sait pas qui est gentil et qui l'est pas, faut pas leur donner. Moi je dis, elle est à toi, et on garde tout ce qu'il y a. On s'est battus pour toi, on a dû la reprendre pas à un ennemi, mais à l'Alakazam qui nous a trahi, alors elle est à toi. Et même si on sait qui est gentil à l'Alakazam, c'est pas juste de devoir donner quelque-chose qui peut te faire mal à quelqu'un à qui tu peux pas avoir confiance. Croa. Moi, en dehors de toi Ferragu, et d'Uther, et de Dédalus et Shenda, et un peu Scorfa quand même, j'ai pas trop confiance."

Et coco se tourne alors vers Scorfa:

"Croa, mais dis-moi Scorfa, ceux qui décident à l'Alakazam, c'est ceux qui sont archi mages, non? Alors, c'est facile d'avoir une solution ! Si toi tu deviens archimage, et puis dédalus, et puis moi, et si Monsieur Sanjuanus est aussi un ami, alors on peut avoir pas de crainte pour Ferragu, non? On fait comment pour devenir archimage croaa? Et est-ce que tu sais si y'a beaucoup de mages qui sont contre Ferragu? Et toi, tu es bien avec nous?"

[test d'inté de Coco: 2D+2 = 7  >> Coco envisage bien que c'est possible sur le long terme, même s'il n'en est pas persuadé [il n'a pas fait de critique]. De même, il se dit qu'on peut peut-être trouver un moyen pour que les poissons et les castors deviennent potes]

Et encore, avant que Scorfa puisse répondre:
"Et dis-voir Ferragu, si c'est ta tour, et qu'on l'utilise pour l'armée, crooa, est-ce que je peux avoir pour moi en vrai toute une grand pièce pour mon laboratoire et mes potions?"

Coco Kokor

Posts : 31
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Thu Nov 16, 2017 11:31 am

Ferragu écouta Coco sans mot dire, tout en le fixant intensément, ayant l'air de peser à la fois les motivations de son ami à plumes et les implications des événements de la tour. Puis, toujours silencieux, il tourna son œil vers Scorfa et attendit la réponse de ce dernier.
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Thu Nov 16, 2017 9:41 pm

Ignorant tout des enjeux décisifs qui se jouent autour de son vieux compagnon Ferragu, Uther se dirige vers le laboratoire du vieil alchimiste. Malgré tous ses efforts pour garder un port digne, un spectateur un peu observateur remarquerait assez facilement que le Dragommo avance avec difficulté et qu'il a le souffle court.

A peine rentré dans la pièce, et avant que les lourdes effluves ne l’assomment définitivement, il lance à destination de l'alchimiste, vraisemblablement affairé sur sa paillasse :

"Le seigneur Ferragu de Gargousier, à qui vous devez la moitié de votre salut, est arrivé et souffre d'une grave blessure. Il sera sous peu transporté dans la chambre de l'archimage. Une fois qu'il sera installé, vous irez à son chevet et veillerez à ce qu'il soit de nouveau gaillard le plus rapidement possible."

Après un court moment d'hésitation, il ajoute :

"Cette mission passe avant la réalisation du remède à la maladie qui nous afflige, moi et mes compagnons."

Uther tourne immédiatement les pas et se dirige, toujours accompagné de Shagan, vers le village.

Uther Shinzaemon

Posts : 25
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

Page 2 of 2 Previous  1, 2

View previous topic View next topic Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum