Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Page 4 of 4 Previous  1, 2, 3, 4

Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Mon Jan 01, 2018 7:55 pm

Coco Kokor wrote:Et coco ajoute, à voix haute:

"Tu devrais peut-être dire à Scorfa d'attendre que tu sois prêt?"

"Vous avez bien raison, mon ami. Messires Coco et Uther, venez donc me prêter un bras secourable pour faire quelque pas en dehors de cette chambre. Laissons messire Scorfa préparer à son aise le dispositif magique nécessaire à notre entrevue avec le Concile, pendant que nous préparerons à notre aise nos arguments. N'y voyez pas d'hostilité exagérée à l'encontre de l'Alacasam, messire Scorfa. Votre guilde m'a apporté une assistance appréciable, mais toujours dans le cadre du jeu diplomatique. Je m'efforce de parler le même langage."

Sur ces mots, Ferragu s'ébroue et sort de son lit, adresse un signe de tête à Coco et Uther, et se dirige vers la porte.
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 49
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Tue Jan 02, 2018 8:56 am

Coco, aux mots de Ferragu, silencieusement lui tend son bras. Après une demi-seconde d'hésitation durant laquelle il hésita à ne pas y mettre trop de force pour que Ferragu n'ait pas l'impression qu'il puisse s'appuyer lourdement dessus, la mort dans l'âme il serra les dents et se résolut à le soutenir, coûte que coûte - parce que bon, compter ses efforts pour un ami, il le comprenait maintenant, ça ne se fait pas.

[utilisation d'une réserve physique pour soutenir Ferragu

Lorsque Ferragu s'appuiera, Coco deviendra excessivement rouge - il aura bandé ses muscles, et gardé sa respiration pour avoir plus de force

Coco Kokor

Posts : 47
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Thu Jan 04, 2018 11:06 am

S'efforçant de ne pas complètement écraser Coco de sa masse, Ferragu avance doucement vers la porte en se tenant le ventre, tout en faisant attention à ce qu'Uther suive. Une fois lui et ses deux compagnons hors de la pièce et un peu éloignés de la porte, il fait une pause pour s'appuyer sur un mur.

"Eh bien, mes amis, je vous écoute. Que voulez-vous ajouter à ce que nous avons déjà dit ? Quelles exigences devrions-nous avoir vis-à-vis de l'Alacasam ?"
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 49
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Thu Jan 04, 2018 12:48 pm

"Moi Ferragu, croaa, y’a quelque chose qui m’embête beaucoup.
Il se serait passé quoi si Madame Urielle m’avait demandé de venir avec les autres apprentis, et que je combatte contre vous, croaa ? Je suis un apprenti, alors j’ai rien droit de dire si quelqu’un de l’Alakazam me donne un ordre. On ne peut pas savoir qui est ton ennemi ou pas Ferragu, à l’Alakazam. Alors, je veux pas être forcé à te faire du mal, ou faire des choses qui s’opposent à toi. Je veux plus être apprenti. Et je ne veux pas retourner là-bas si je suis apprenti. Et puis, c’est pas juste de dire que je suis apprenti, je peux faire au moins autant que Scorfa. Donc, je voudrais que tu demandes que je devienne comme lui maître mage, et pas apprenti. Voilà. Croaa."

Coco s’arrête un instant de parler, puis laisse couler tout ce qu’il a sur le cœur, comme un grand flot :

« Et puis Ferragu, j’ai beaucoup pensé en descendant de la tour. Moi, je ne sert pas à grand-chose dans l’armée. Je ne sais pas donner des ordres, croaa, et tout le monde me regarde bizarrement. Et ça m’a fait penser de voir que tous les autres mages de l’alakazam étaient contrôlés en haut de la tour. Il arrivera quoi si c’est un archimage qui me force à obéir ? Alors, après qu’on a fini maintenant, croaa, j’aimerais quitter l’armée pendant quelque temps, croaa, que je puisse devenir plus fort pour t’aider, et pas être controlé par l’Alakazam, même si je vais là-bas. Je pourrais faire beaucoup de nouvelles potions, mais j’ai jamais le temps d’essayer de nouvelles recettes et de ramasser des ingrédients, croaa. Je pourrais faire tellement plus ! Des potions qui rendent invisible, des potions qui rendent plus fort, qui font voler ! Des animaux magiques ! Des graines magiques, qui font des forets en une nuit, ou quelques heures ! Des crèmes pour soigner qui font se refermer les blessures ! J’ai tout plein d’idées Ferragu, mais je peux rien faire croa. Et, je voudrais comprendre plus les démons croa. Ils sont trop puissants, et trop méchants pour ne pas s’en occuper. Et je crois qu’en les contrôlant, je deviendrai plus fort, et qu’ils me reconnaîtront comme fort à l’Alakazam. Alors Ferragu, j’ai besoin de temps, je voudrais quitter l'armée pour l'instant, et pas avoir peur d’être contrôlé en étant un aprenti ».

Coco, vidé, se tait abruptement.

Puis il réfléchit, et ajoute à voix basse, comme un conspirateur :

« Après croa, pour les archimages, je ne sais pas de quoi tu as besoin pour la guerre Ferragu. Moi je dis, vu que y’a un archi mage qui t’a trahi, tu devrais avoir beaucoup plus de mages ici qui t’obéissent. Ils ont trahi leur parole, donc toi ce que tu as dit que tu ferais pour eux, croa, je vois pas pourquoi tu le ferais. Mais je sais pas si c’est ce que tu veux, tu as peut-être plus besoin d’argent ou une plus grosse armée. Mais croa, là si y’a bien un moment où ils peuvent pas être arrogants, c’est maintenant. Alors faut en profiter, et pour ça, je peux t’aider avec ma magie et des une potion aussi, pour que tu les impressionne plus. Mais j’aurais peut-être besoin d’un peu de temps pour la potion. Voilà j’ai tout dit croa. Tu penses quoi Uther ? »

Coco Kokor

Posts : 47
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Fri Jan 05, 2018 10:57 pm

Uther relève doucement la tête au moment où Coco prononce son nom. Bien qu'il semble avoir été perdu dans ses pensées tout au long du discours de son compagnon, il n'en a en réalité pas perdu une miette et s'adresse à Coco :

"Tu as raison, Coco, de vouloir t'échapper du tourment des champs de bataille et de l'emprise malsaine des mages... Je sais désormais à quel point le monde peut être cruel et impitoyable pour un être tel que toi. Sache bien que je ne laisserai personne te blesser ou t'enlever loin de tes amis, quelle que soit la couleur de la robe ou le prestige du titre."

Uther tourne son visage vers Ferragu.

"Coco, comme nous tous, est épuisé. Lui peut-être plus qu'un autre. S'il n'a pas eu à souffrir les blessures des combats, il vit depuis toujours sous la menace et le regard des autres. Il est peut-être temps de le mettre à l'abri des combats et des intrigues. Coco pourrait rester parmi nous et servir comme maître des potions. Ou alors il pourrait rejoindre le seul de nos amis qui soient véritablement sûr et fidèle... Mais nous devrons parler de cela plus tard, l'heure est à l'entrevue avec les archimages."

Uther se départ immédiatement du ton doux et presque paternel qu'il avait adopté jusque là sans même s'en rendre compte et reprend les manières sèches et martiales qu'on lui connaît bien :

"Ferragu, la stratégie à adopter me semble limpide. Ce ne sera pas une bataille rangée où il faudra avancer ses bataillons un à un, tels des pions sur un échiquier, en attendant que l'adversaire commette une erreur ou que les circonstances tournent en votre faveur. C'est un face à face, un duel où le plus rapide prendra un avantage considérable... Prenez les de vitesse et demandez des explications sur la trahison de leur maître mage. Une fois que vous aurez ces explications, dont en réalité nous nous fichons, demandez des gages.
La suite ? Je vous la laisse, je ne suis pas assez habile, mais je sais que si c'est vous qui prenez immédiatement la posture de l'accusateur, du général déçu par un allié dont il doit pallier lui-même les défaillances, alors vous serez en position de frapper l'ennemi à la nuque, de dicter l'entrevue. Surtout, ne les laissez en aucun cas prendre l'ascendant sur vous.
L'Alakazam vous a promis une escouade de mage, vous n'avez plus que Scorfa : demandez leur de tenir leur engagement !
Vous avez déjoué un complot impliquant les plus hautes sphères de leur clique : demandez une récompense à la hauteur du service que vous leur avez rendu !
Quant à la Tour, elle vous appartient désormais puisque l'instigatrice de cette opération était une traîtresse.
Enfin, il me semble inutile de mentionner Coco. L'Alakazam n'a de toutes manières aucune légitimité à décider de son sort. Il est aussi évidemment exclu de proposer Coco comme maître-mage..."


"Je n'ai rien d'autre ajouter, Ferragu. Vous êtes en position de force, alors n'hésitez pas à le montrer. Maintenant, si vous le voulez bien tous les deux, retournons auprès de nos compagnons. Il ne faut pas les faire attendre ou faire croire que nous sommes en proie à quelques hésitations.[/color]

Uther Shinzaemon

Posts : 36
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Sat Jan 06, 2018 11:08 am

A ces mots, Coco répond doucement:

Croaa, merci Uther de dire que tu me protègera toujours. Je ferai aussi toujours tout pour t'aider. Par contre, comme d'habitude, c'est pas très clair quand tu parles, je ne comprends pas tout... C'est qui notre ami à nous qui est sûr et fidèle?

Après une pause, Coco ajoute:

Je ne comprends pas ce que tu dis non plus sur l'armée, et les archimages croaa. Tu dis à Ferragu qu'il devrait seulement demander ce qu'ils ont promis? Mais croaa, il ne gagne rien avec ce que tu dis, s'il n'obtient que le même nombre de mage. Si quelqu'un devait me rendre quelque chose parce qu'il a fait quelque chose de mal, je demanderais beaucoup, beaucoup plus! Et puis, par rapport à moi et l'Alakazam, tu ne m'as pas compris Uther. Je ne veux pas partir de l'Alakazam. J'y apprendrai beaucoup, et il y a Dédalus. Je veux devenir un mage. Mais je ne veux juste pas rester un apprenti. Je ne sais pas trop quels sont les différents niveaux de mages, croaa, mais je sais qu'apprenti, c'est tout en bas. Et donc, même si je pars pour l'instant même pour me reposer, croaa, le problème restera le même quand je reviendrai. Je serai forcé d'obéir. Donc même si je ne peux pas être maître mage, il y a bien un niveau intermédiare que tu peux demander pour moi, Ferragu, non? Un niveau qui me permette peut-être de voyager plus librement, et même peut-être aller visiter des châteaux avec toi Ferragu! Et je veux devenir plus fort en magie, croaa, parce que si je suis plus fort, même si les autres peuvent me donner des ordres croaa, je peux leur dire non. Croa.


Coco enthousiasmé, ajoute encore:

Et comme tu as dit Uther, nous avons aidé à "déjouer impliquant un complot des plus sphères hautes de leur cliks", même si je ne sais pas trop ce que ça veut dire, ça veut dire quand même que tu peux demander une récompense, non? Alors une récompense pour chacun? Et moi, j'ai aidé à vaincre un puissant démon et un maître mage ennemi, ça mérite bien d'être plus qu'apprenti, non croaa? Voilà, moi c'est ce que je voudrais Ferragu: voyager avec toi, faire des potions, et n'être plus un apprenti mais un mage de l'Alakazam libre d'aller et venir. Croaa.


Last edited by Coco Kokor on Sat Jan 06, 2018 11:23 am; edited 1 time in total

Coco Kokor

Posts : 47
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Sat Jan 06, 2018 11:11 am

Coco ajoute encore.

Et, avant que nous allions parler avec eux, croaa, moi je peux faire un sort qui te rendra plus impressionnant quand tu parles. Mais je pense qu'il faudra aller un peu plus loin, pour que Scorfa ne le sente pas...

Coco Kokor

Posts : 47
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Sat Jan 06, 2018 2:46 pm

"Je pense que Ferragu peut tout à fait faire face au concile dans son état actuel. Ses blessures pourraient passer pour la conséquence de ces trahisons... Si vous préférez que Coco vous redonne quelques forces, faites le immédiatement sans vous soucier de Scorfa. Il n'est pas né de la dernière pluie, même sans sa magie il décéléra la supercherie."

Uther Shinzaemon

Posts : 36
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Sat Jan 06, 2018 9:34 pm

"Je souhaite en effet que Coco me prête son aide magique. A Thésauria, je me suis rendu compte à quel point la magie est un outil diplomatique aussi important que les plumes et les parchemins..."

Ferragu enchaîna :

"Par ailleurs, j'ai bien entendu ce que vous aviez à dire. Vos conseils sont bons, à l'un comme à l'autre. En ce qui concerne le cas de Coco, s'il ne faut effectivement pas demander à ce qu'il soit nommé maître-mage dès à présent, je défendrai sa cause, ne serait-ce que pour qu'il soit plus facilement protégé de sinistres personnages comme Bernardus Tallion.
Mais assez parlé. Procédez ici même, Coco, puis nous retournerons dans la chambre pour faire face au Concile."
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 49
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Sun Jan 07, 2018 5:35 pm

Coco s’exclame :
« Bon, dans ce cas, ne bouge pas. »

Ferragu et Uther verront Coco farfouiller dans ses poches innombrables, puis retirer une poudre qu’ils n’identifieront pas. Celle-ci sera une dose de poudre euphorisante. Il sortira dans la foulée une fiole, et y versera la poudre. Regardant autour de lui, il va chercher le soldat le plus proche et lui demande d’aller chercher un broc d’eau de la manière suivante :

« Croaa, toi là, bonjour. Je suis le sergent Coco, et j’ai besoin d’un pichet d’eau, pour Ferragu. Peux-tu l’apporter ? »


Sans attendre la réponse, Coco se précipite à côté de Ferragu et prélève sans son consentement un de ses poils de barbe en disant :

« Croaa, fais attention ça va piquer Ferragu »

Il va faire de même avec l’une de ses plumes de sourcil, les réduire en poudre dans un bol en bois [dans son sac], et les ajouter tous deux dans la fiole.
Une fois les préparatifs finis et l’eau arrivée [je suppose que le soldat obéit, qu’on avance], coco chauffe le mélange avec le sort chaleur intérieure et l’agite, puis se retourne vers Ferragu et dit :

« Maintenant, bois la moitié de ça ! »

Une fois la déglutition passée (le goût n’est pas désagréable, et Ferragu commence à se sentir ragaillardi, voir excessivement enthousiaste), coco fait de même et commence à tourner autour de Ferragu, répétant jusqu’à la syncope :

« Raah Croaa, Ô feu des entrailles, brûle mes efforts pour faire grandirrrr la lummière de Ferragu, Raah Croaa, Ô feu des entrailles, brûle mes efforts pour faire grandirrrr la lummière de Ferragu ! »

[test thaumaturgie avec une réserve pour « symbolique de compensation » lvl 3 rituel : Le thaumaturge, en consommant certaines plantes, peut diminuer son score dans une caractéristique mentale (sauf magie) pour le transférer à une personne (il perd un point par point donné) ; résultat 27 sur roll20 ; min = 20 ; Quentin tu me dis combien de temps ça dure ]

Et soudainement, Ferragu se sent retrouver tous ses esprits, et l’euphorisant est transmuté en 5 points de charisme [mon level en thaumaturgie] qui lui donnent temporairement l’impression d’être soudain plus impressionant de stature.
A l’inverse, il aura l’impression que Coco aura rapetissé, et Uther aura l’impression singulière que Coco a l’air encore plus lamentable que d’ordinaire (il a un malus de -5 en charisme ><).
Et à Coco de dire :

Croaa, c’est fini maintenant. Nous pouvons rentrer.


Last edited by Coco Kokor on Sun Jan 07, 2018 7:31 pm; edited 1 time in total

Coco Kokor

Posts : 47
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Sun Jan 07, 2018 7:25 pm

D'abord un peu sceptique devant les gesticulations et les invocations de Coco, Ferragu se sentit bien vite envahi d'une bouffée de soulagement, comme si tous ses maux et ses fardeaux s'évaporaient. Puis le soulagement se mua en euphorie : qu'il était bon d'être ici finalement, à l'aventure avec ceux qui étaient devenus ses meilleurs amis, et une vie de châtelain paisible et digne à l'horizon. Enfin, Ferragu sortit de sa rêverie, mais sans perdre de vue son objectif final. Sa fougue d'antan était réveillée, et il se sentait fort. Les malingres archimages de l'Alacasam n'allaient pas se dresser sur sa route si facilement. Il allait non seulement se montrer tout aussi subtil qu'eux, mais aussi afficher une détermination que ces gratte-parchemins comploteux (sic) ne comprendraient jamais...

Ferragu adressa de nouveau un signe de menton à Coco et Uther, comme pour acquiescer, puis fit volte-face et retourna d'un pas rapide dans la chambre. Une fois entré, il se mit en position pour l'entrevue.
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 49
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Sun Jan 07, 2018 7:35 pm

[Réponse le plus vite possible de ma part. Le post est en construction, mais il a du mal à se concrétiser. Merci pour le contenu récent et pour votre patience Wink]
avatar
Mage Univers

Posts : 155
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Mon Jan 08, 2018 8:19 pm

[Désolé du temps de réponse ! Cela va reprendre plus vite de mon côté maintenant.]

Ferragu, Uther et Coco s'étaient éloignés, afin de tenir leur conciliabule à l'abri des oreilles de Scorfa.
Dans l'ancienne chambre de l'Archimage restaient dans l'ordre hiérarchique Dvork'An, commandant en second du corps expéditionnaire mené par Ferragu, le lieutenant Ulysse, le Porte-Ban Dellion, les sergents Homer, Trändar, Scorfa Rousse-dent pour l'Alacasam, et enfin Shaghan, Orgacy et le dénommé Harold.

Scorfa Rousse-dent s'évertuait à installer la boule de cristal au centre de la pièce, au milieu de la carte de campagne, lorsque celle-ci se mit à s'illuminer faiblement. Alerté par ce signal caractéristique, le maître-mage demanda à ce que l'on aille chercher prestement Ferragu et les deux autres et il se mit à prononcer les formules pour "recevoir l'appel".

Au moment où Coco terminait sa formule magique destinée à renforcer le général Ferragu [jusqu’à la fin de la journée] en vue de son entretien, la porte donnant sur l'extérieur de la chambre de l'archimage s'ouvrit brusquement, laissant passer la tête de Shaghan :
Shanghan : "Entrez de nouveau ! Une communication de l'Alacasam !"

Une fois que Ferragu, Coco et Uther furent entrés, Scorfa prononça la fin de la formule, permettant de recevoir l'appel.

Scorfa : "... Mekl'ss'taner."

Une image floue se dessina petit à petit dans le globe transparent. Tout autour de cette image, une lumière bleutée se mit à irradier jusqu'à remplir la sphère, qui renvoya dès lors une image bien plus nette.

Un grand angle de vue s’ouvrit sur une grande table, autour de laquelle six personnes étaient rassemblées. Bien qu’en intérieur et bien éclairée, la vision permise par la boule ne permettait visiblement pas de distinguer beaucoup plus que détails que cette table et ces six personnes, chacune ayant un bock posée devant elle, ainsi que quelques feuillets, une plume et un encrier, quelques effets personnels et de nombreux bougeoirs allumés.

La boule de cristal d’en face devait avoir été posée en bout de table, car l’on pouvait voir, en profondeur, les sept sièges dont six étaient remplis.

En face, donc à l’autre bout de cette table était assis un petit homme aux longs cheveux bouclés et blonds tirant sur le gris clair. Ses yeux étaient vairons. Il portait une moustache absolument improbable, qui faisait comme deux serpentins très longs partant en ressorts à partir de la commissure des lèvres, et arborait un grand sourire presque béa ainsi qu’un regard fatigué et bienveillant. Il était vêtu d’un accoutrement très extravagant, qui faisait comme un patchwork multicolore, et portait un berêt très large qui tombait sur son épaule gauche et cachait un bon tiers de son visage. Ce berêt était d’un vert pomme très très pomme, panaché d’une couronne de plumes très longues aux teintes variées, engonssées dans le couvre-chef comme s’il se fût agi d’un paon faisant la roue. Il sembla à Uther, néanmoins, que ce couvre-chef était visqueux, bien visqueux, et qu’il semblait même vivant.
Cet homme semblait ne pas prêter attention à ce qu’il se passait dans la pièce, et n’avait visiblement pas remarqué que la communication avait commencé. Il tripotait d’un doigt un genre d’horloge en répétant “coucou !” pour lui même, tandis que son autre main pliait nerveusement ses feuillets pour créer de petits animaux en relief, selon une technique dragommo qu’Uther connaissait bien : le Dragogami. Devant lui se bousculait déjà un bestiaire composé d’une chèvre, deux poules, une grosse grenouille et un taureau. Cette ménagerie, cela ne surprendra plus personne, déambulait toute seule et le taureau, allait et venait de bougie en bougie en en dévorant les flammèches.
[Scorfa : nom de ce personnage et caractéristique en MP, fais-en la demande Wink]

A la droite de cet énergumène se trouvait une masse énorme, immobile sur un fauteuil immense. L’on aurait dit une statue. Mais quels genres de fou en réunion s’amuseraient à habiller une statue de pied en cap ? Non, il s’agit bien là de quelque être vivant. D’ailleurs, si l’on pouvait se tromper au premier regard, ce n’était pas le cas de Coco qui reconnut aussitôt, assis sur ce fauteuil, un troll. Enfin, une trolle, plus exactement. Un visage large et carré, tout de pierre à mi-chemin entre le noir et le brunâtre, un nez énorme au milieu de la figure, et deux petits yeux perçants d’un bleu céleste, profondément enfoncés dans cette face dure. Coco découvrit, pour la première fois de son existence, ce à quoi pouvait ressembler un troll (trop?) maquillé car cette personne aurait pu très exactement répondre à la dénomination de “fresque murale”. Outre ce qui ressemblait à une perruque rouge en choucroute, trop fardée et chargée de breloque -qui se mariait très mal avec un magnifique diadème en diamants (sans doute son “chapeau” d’archimage) qui aurait pu être forgé directement dans un arc-en-ciel-, le visage de cette trolle était peinturluré par endroit de toutes les couleurs disponibles sur le marché.
Tout cela contrastait fortement avec une sobre robe noire à l’allure monacale, frappée des armoiries de l’Alacasam. Sur la table, en face d’elle et tenu verticalement de sa main gauche, une canne taillée dans un seul morceau de bois, dont le pommeau était … un oeuf. Mais pas juste un oeuf. Un oeuf avec deux bras, deux jambes, qui semblait assis sur la canne elle même. En y regardant à deux fois, l’on se rendait compte qu’il ne semblait pas assis, mais qu’il était assis, croisant tantôt les jambes à droite, tantôt à gauche. Par ailleurs, cet oeuf, d’une taille très respectable d’oeuf d’Otrodon, possédait deux yeux et une bouche et répétait lui aussi “Coucou!” à l’adresse de l’homme au berêt vert très pomme, à intervalles réguliers.
[Scorfa : idem pour infos Wink]

En face de cette trolle, et donc à la gauche de celui qui présidait la séance, une créature de la carrure d’Ozus (et probablement de la même race), était assise. Ce personnage à mi-chemin entre le chien et la taupe, au pelage fauve délavé, gardait les bras croisés sur son poitrail, ses yeux rouges rivés sur la boule de cristal. Il semblait d’ailleurs ne pas y voir grand chose comme l’attestaient ses innombrables paires de lunettes, flottant magiquement autour de lui, qu’il ajustait et réajustait à l’infini sur son très long nez, comme pour faire le point. Un monocle à moustache, quant à lui, semblait occupé à parcourir une pile très importante de documents et parlait d’une voix nasillarde au kobold en lui synthétisant des informations. ce kobold portait une très longue et très épaisse barbe noire bouclée, qu’il enserrait de ses courts bras. Les manches de sa blouse grise étaient, jusqu’à la moitié de l’avant-bras, serrées par des lanières d’un blanc immaculé, tout comme les gants d’archiviste, d’un blanc eux aussi immaculé, qui reposaient sur la table qu’un plumeau animé magiquement ne cessait d’épousseter nerveusement. A côtés de ces gants se trouvait un très beau bicorne beige bien que biscornu et biaisé sur un bord, qui arborait un grand B brodé. Bien qu’il fut une créature à pelage, le kobold avait une calvitie sur le haut du crâne, qu’il avait large et un peu démesuré.
[Scorfa : tu as compris le principe]

Quant aux trois autres, la plupart de ceux du côté de Ferragu les connaissait déjà. Ils étaient plus proches de la boule de cristal. Il y avait l’Archimage Bernardus Tallion, le gnome, qui paraissait tout excité et se situait à la droite de la trolle. A sa droite à lui, le plus proche de la boule, l’Archimage Philéas Bellorphone Bonnequestion farfouillant à vitesse excessive dans ses notes. En face de Tallion et donc à la gauche du kobold, le très sévère Archimage Thierry Euclydios Sanajuanus et son chapeau facétieux. Le chapeau était la seule chose facétieuse chez cet homme, qui portait, comme à son habitude, la même robe monacale d’un brun qui avait connu de meilleurs jours.

C’est l'Archimage Sanajuanus qui parla en premier. Il arborait toujours la même expression de visage, calme et résignée.

[La suite arrive sous peu (ce soir?)]
avatar
Mage Univers

Posts : 155
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Mon Jan 08, 2018 11:11 pm

Assis à côté de Ferragu, légèrement en retrait, Uther n'a pas rien perdu de l'ahurissant tableau qui se dessine sous ces yeux. Sans se soucier un seul instant du sentiment de nausée, maintenant familier, causé par les effluves de mana qui irradie de la sphère, il scrute attentivement, sans rien laisser paraître, chacun des personnages qui se dressent autour de la table et retient scrupuleusement le moindre trait, expression et caractéristique de chacun d'entre eux.

Ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion d'observer et d'enregistrer les visages d'autant d'archimages...

Uther Shinzaemon

Posts : 36
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Tue Jan 09, 2018 7:35 pm

Assez proche pour voir les images, mais tout de même assez loin pour ne pas se faire trop remarquer, Dellion ne put retenir un pouffement de rire presque enfantin en voyant la bande de joyeux drilles qui se dessinait dans la sphère.

Comme il l'avait dit plus tôt, il avait déjà vu pareil ustensile, mais les interlocuteurs n'avaient pas la même carrure.
avatar
Mr.Biville

Posts : 63
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Tue Jan 09, 2018 11:36 pm

[Test de rédaction de thèse du MJ, 2 réserves mentales ; test à 7D+10, résultat : 1. Échec critique. Du coup, post RP pour se venger.]

L'Archimage Sanajuanus, donc, prit la parole en premier de son habituel ton lent et monotone : "Gargousier, je suis fort aise de vous trouver là, et visiblement sur pieds. J'espère ne pas vous déranger en plein état-major, je vois que vos officiers se tiennent à vos côtés."

"Cela tombe bien."

"Nous avons du nouveau et qui concerne tous vos subalternes ainsi que les nôtres."

"Mais avant toute chose, permettez-moi de vous présenter, comme le veulent les usages, mes collègues ici présents..."


La trolle poursuivit comme s'il se fut agi de la même personne, à l'adresse de Sanajuanus. Elle avait la voix grave et rocailleuse, mais le ton doucereux : "Cher ami, il serait plus aimable que nous nous présentions nous même à cette agréable assemblée fraîche de l'air de la campagne dont nous manquons tant." et poursuivant à destination de Ferragu et des siens : "Mon nom est Alberte Tuldorte, c'est en tout cas comme ceci que mes camarades me nomment. Pour les intimes, il se pourrait qu'un autre nom soit de mise." Elle fit ici un clin d'oeil que ceux ayant 3D ou plus en perception décelèrent***

***[et qui entraîne un test d'intelligence confirmation volonté, si intelligence à moins de 3D]
[Pour les PJs, c'est le cas de Coco, et Uther. Ferragu et Scorfa, eux, n'avaient rien capté ; pour ce qui est d'Homer, il avait connu plus aguicheur dans les ports traversés, et Dellion n'aimait sans doute que peu les cailloux. Néanmoins : test pour Coco et Uther ; Coco, résultat : 8 ->Echec ; Uther, résultat : 11 ->Echec]
[Une forme de timidité s'installa dans les regards de Coco et Uther, charmés par cette personne.]
peu de réactions notables, mis à part le capitaine Dvork'An qui laissa, bien malgré lui, échapper un : "Mon Roi ! Quelle femme !" dans sa barbe]

Après ce clin d'oeil, l'Archimage trolle continua à l'adresse directe de Dellion : "Voici donc ce bel homme au regard si furieux. Vous me voyez enchantée."
Bernardus Tallion changea de fesse sur son siège.

Le kobold à demi chauve renchérit d'emblée, toujours entouré de cette danse de lorgnons, dont il ne parvenait visiblement pas à trouver la juste composition : "Glorfedort." et se tût.


Un silence gênant se fit ensuite pendant quelques secondes, avant que Bernardus Tallion ne se retourne vers le président de séance et ne lui adresse un sec : "Président ?"

L'homme au berêt vert très très pomme se redressa brusquement, molestant au passage sa dernière création de Dragogami, un genre chien qui repartit sur trois pattes en poussant des "Kaï ! Kaï !".
Ledit président, quant à lui, chercha des yeux la boule de cristal l'espace de quelques secondes et lança d'un air joyeux : "Eh !? C'est à moi ? Bienvenue à vous, Ferragu ! Je me présente : Archimage Lemblême, je préside ce Concile aujourd'hui. Et je vous propose, sans plus attendre, l'ordre du jour."

L'archimage Lemblême chercha quelque chose des yeux, allongea le bras et aplatit soudainement sa main sur la grosse grenouille en Dragogami. Il la déplia et annonça d'un air sérieux mais toujours enjoué : "Premier point : Trahison au sommet de l'Alacasam ! Mais que fait le Luminum ?! Deuxième point : Nouvelles fraîches du Concile en provenance directe de Port Magen ! Troisième point : nos états d'âme <ihih>, votre sécurité et nos propositions ! Et voilà !"

Puis, il ajouta enfin : "La parole est à l'archimage Sanajuanus !"

L'Archimage Sanajuanus reprit donc la parole : "Merci Archimage Lemblême. Ainsi donc, la première information cruciale est la trahison avérée de l'Archimage d'Arialdé. Elle s'en enfuit avec du matériel important avant que nous n'ayons pu l'en empêcher. Certains objets parmi ceux qui ont été volé m'empêche de recourir à une procédure d'emprisonnement de la magie sur sa personne, ni même de la localiser précisément. Néanmoins, nous voulions vous faire savoir que nous avions déposé l'Archimage d'Arialdé de l'Alacasam. Elle ne pourra plus bénéficier de ses avantages d'Archimage Conciliaire. Vous devez aussi savoir qu'il n'est pas aisé de ... "détruire" ... un Archimage, même déposé et qu'Eugénie d'Arialdé reste et restera Archimage tant que certains objets volés seront en sa possession. Par ailleurs, le Concile tient ..."

Il fut interrompu par Bonnequestion qui reprit de sa voix haute et empressée : "à-vous-exprimer-très-sincèrement-ses-remerciements-pour-le-rôle-que-vous-et-vos-troupes-avez-joué-dans-la-révélation-de-cette-trahison."

Sanajuanus reprit ensuite : "Avant d'enchaîner sur le deuxième point, sachez aussi que Théophrastule -que l'on ne paie pas à ne rien faire- est chargé de retrouver l'Archimage d'Arialdé en s'appuyant sur le Luminum, dont il a la charge. C'est désormais sa priorité absolue. Et nous attendons de lui des informations précises et ce, rapidement."
Bernardus Tallion acquiesça d'un air méchant à cette dernière précision.

Puis, le gnome reprit : "Par ailleurs, et c'est le deuxième point, la destitution d'un Archimage conciliaire provoque, en l'absence d'un Archimage retiré en capacité de reprendre le flambeau, le déclenchement du Rituel de Procession. Celle-ci concerne le recrutement d'un nouvel Archimage qui remplacera l'Archimage déposé d'Arialdé au Concile."

Alberte Tuldorte, l'Archimage trolle, reprit : "Une deuxième femme serait la bienvenue, d'ailleurs."

Elle fut suivie de l'Archimage Lemblême, qui ajouta entre deux tour d'aiguille de son horloge : "Le Rituel est long, il me semble, non ?"

Bonnequestion prit alors la parole de sa voix aigue et empressée : "Absolument-et-nous-n-avons-le-temps-de-rien ! continuons ! La-procédure-est-longue-et-entraîne-l-epluchage-de-toute-les-candidatures-à-savoir-les-maîtres-mages-mais-aussi-d-autres-mages-de-talent-non-inscrits-à-l-Alacasam-dont-notamment-l-ancien-maître-alchimiste-Harold-qui-est-en-droit-de-reprendre-place-à-l-Alacasam-en-la-qualité-de-maître-mage-et-la-maître-mage----Ogra ?"

Sanajuanus compléta "cette "vieille tatie" Ogra, oui."

Bonnequestion : "Voilà. Il-y-a-aussi-nos-deux-maîtres-mages-en-charge-d-une-Charge-Mantique-importante---Rousse-dent-nouvellement-Magnarque-c-est-à-dire-chef-de-la-Délégation-et-Théophrastule-Luminum-Magister..."

Il fut coupé par l'Archimage Glorfedort, le kobold : "Nous en avons parlé, d'ors et déjà, lors de la réunion de tantôt. Ils viennent d'être nommés. Il ne sont pas prêts."
Tallion renchérit : "Remarque valide. La tradition le déconseille."
Bonnequestion : "Oui-oui-mais-j-énonce-toutes-les-possibilités-envisagées-et..."
Sanajuanus : "Vous ennuyez tout le monde. Autre précision d'importance : le Rituel de Procession inverse traditionnellement la "hiérarchie" des Archimages du Concile. Cela est estimé en fonction du nombre de maître-mages encadrés par chaque Archimage, le nombre d'apprentis possédés par chaque Archimage, et des Charges Mantiques."
Glorfedort, d'un air docte : "Cette tradition, plus qu'une règle véritable..."
Tuldorte : "...est faite pour éviter que les Archimages influents ne placent trop aisément leurs poulains sur le siège à pourvoir. Ils avaient compris, cher ami, voyez leurs têtes intelligentes."

Après une courte pause, Sanajuanus reprit : "en conséquence, le Concile est, jusqu'à ce que le septième siège soit pourvu, présidé par l'Archimage Lemblême qui ... a ... (il cherche dans ses notes) à son actif ... un maître-mage ... et ... un apprenti."
Tallion jeta un regard dépité (était-ce du mépris) vers le plafond.
Lemblême, lui, fit une parenthèse pour lui même : "Peut-être que Wulfmond pourrait présider à ma place, tiens ? C'est que j'ai une potion sur le feu, moi"

Bonnequestion reprit : "Nous-devrions-passer-à-la-suite-sans-plus-tarder !"
Tuldorte : "Exact Bellorphone -vous savez que j'ai toujours eu un faible pour votre deuxième prénom-." Bonnequestion se sentit flatté, la trolle continua : "Nous aurions besoin, maître-mage Scorfa -quel bel homme !- que vous nous fassiez un rapport assez détaillé sur le maître-alchimiste Harold, ainsi que sur l'ancienne maître-mage Ogra, qui semble vous avoir accompagné durant un morceau de cette champêtre campagne que vous menez actuellement."
Tallion, de sa voix grinçante : "Ainsi que sur les capacités de la maître-mage de Foigardé de reprendre du service le plus rapidement possible si tant est qu'elle n'ai pas été responsable de ses actes, ce dont nous allons devoir juger. Nous avons besoin d'un récit clair et précis de la situation précise qui l'a mené à se retourner et de la manière dont cela s'est déroulé, ainsi que du mal qui semble s'être emparé d'elle. Dans l'idéal, j'aurais besoin de l'examiner, mais je ne suis pas sur place. Je parie sur le démon !"
Bonnequestion : "Ce-qui-irait-dans-le-sens-des-documents-anciens-retrouvés-dans-le-bureau-de-l-Archimage-d-Arialdé."
Glorfedort : "Je dormais mal depuis un moment. Je savais bien que l'on m'avait volé des livres dans la bibliothèque."

Sanajuanus coupa court au début de discussion et enchaîna sur le troisième point à l'ordre du jour : "Pour finir. Nous tenons, et moi tout particulièrement qui ai signé l'accord qui nous lie à votre quête, Ferragu de Gargouzier, à vous exprimer nos sincères excuses pour ce contretemps facheux qui aurait pu être fatal à certains d'entre vous." Tuldorte, Bonnequestion et Glorfedort acquiescèrent. Sanajuanus continua : "Bien que non coupable de cette "mission", nous sommes responsables de la trahison de l'Archimage d'Arialdé. Par ailleurs, si nos alliés se trouvent souvent dans des situations dangereuses, il est très rare et donc très déplaisant à notre sens que ce danger émane de notre institution même."
Tallion, pragmatique, enchaîna : "En ce sens, le Concile a voté à la quasi-unanimité (il insista sur le "quasi") une proposition qui se veut aller dans le sens d'une confiance renouvellée entre vous et l'Alacasam."
Sanajuanus : "Ces gages reposent sur trois aspects. Le premier concerne un renforcement de notre investissement militaire pour que votre campagne puisse être menée à bien dans les plus brefs délais. En plus du contingent déjà sous les ordres de maître Rousse-dent, soit un maître-mage valide, deux mages dont la culpabilité n'est pas encore étayée, et une ribambelle d'apprentis, nous vous proposons le concours supplémentaires de deux maître-mages ou bien d'un Archimage, dépêché en personne pour vous aider dans votre tâche."
Bonnequestion : "nous-le-répétons-nous-sommes-désireux-que-cette-campagne-soit-menée-à-bien-dans-les-meilleures-conditions-et-le-plus-vite-possible."
Tallion : "Nous ne pouvons nous départir de plus de membres. Je vais avoir besoin d'aller sécuriser personnellement nos avant-postes à travers le monde et la sécurité de Port Magen pourrait souffrir d'un plus grand détachement."

Sanajuanus reprit : "Le deuxième gage que nous voudrions vous apporter ne vous concerne qu'indirectement certes, mais devrait aller dans votre sens. Nous allons dépêcher un maître-mage chez le Margrave de Malterre, afin que les communications sur cette "menace de nécromancien", qui vous avez négocié pendant le Congrès mondial, avance le plus vite possible."

Il fit une pause et reprit : "Ensuite, et c'est le troisième point, nous pensons que votre sécurité est menacée. Il existe une possibilité que l’Archimage Eugénie d’Arialdé cherche à vous atteindre, vous et votre corps expéditionnaire. Ceci n’est pas une information, mais une hypothèse, soulevée par l’Archimage Tuldorte, et qui ne doit pas être sous-estimée. Il est aussi tout à fait possible qu’elle cherche à s’en prendre à nos intérêts et nos comptoirs éloignés, ou alors simplement à fuir. Le déplacement de l'Archimage Tallion va dans ce sens. En tous les cas, Théophrastule devrait nous en apprendre plus rapidement. En conséquence de quoi, les renforts amèneront avec eux un objet qui vous permettra, grâce au même système que cette boule de cristal, de contacter directement le bureau du Luminum Magister et d'être contacté par lui, afin que vous soyez au courant des avancées au jour le jour."

"Enfin, et toujours sur cet aspect de sécurité, nous vous proposons une extradition afin de protéger votre personnage sans qui cette campagne est menacée d'avortement. Sur une suggestion de moi-même, le Concile est tombé d'accord sur le fait que les capacités de l'apprenti Coco, aidé par la magie du cristal au sommet de la tour que vous avez reprise, à l'issu d'un rituel mené à bien par l'Archimage Roussedent selon nos recommandation, ces capacités donc, pourraient vous permettre d'être ... "transportés" vous et lui, en sécurité au Donjon, à Port-Magen, après quoi vous serez tout en droit de rester en sécurité parmi nous, ou alors de rendre visite à ce cher de Malterre (gricement de dents de la part de Tallion qui déteste tout le monde) qui est un voisin bruyant mais aimable."

.....
De l'autre côté de la boule de cristal, les architectes d'un plan à peu près semblables d'éloignement de la personne de Ferragu se sentir devancés dans leur idée, mais ne dirent rien pour le moment.

.....
Bonnequestion : "Nous-vous-écoutons-Baron-de-Gargouzier-et-vous-maître-Roussedent."

[A vous de répondre Wink]
[Désolé pour le manque de couleur, j'avais pas le courage et de toute façon, ma palette de choix est limitée sans un minimum de recherche coloristique et pour six archimages. J'espère que ça ne freinera pas la lecture. Je remédierai à cela plus tard]
[J'espère que vous apprécierez ces deux grands posts très narratifs Wink][/color]
avatar
Mage Univers

Posts : 155
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Wed Jan 10, 2018 10:27 pm

D'un sérieux irréprochable au début de l'entrevue, Uther peine à masquer le trouble qui l'étreint au moment où Alberte prit la parole. L'espace d'un instant apparaît sous ses yeux sa grande tante, qui fut la favorite du troisième frère du précédent Empereur, et qui avait l'habitude de lui assener de violents coups de sa canne de bambou à chaque fois qu'il venait lui rendre visite et ne parvenait pas à répondre correctement à ses érudites questions sur la longue généalogie de la famille Shinzaemon.

Après s'être laissé emporter par ces tendres souvenirs de son enfance, bien avant son arrivée au monastère, Uther secoue violemment la tête et reprend ses esprits et le cours de la conversation au moment où Sanajuanus reprend la parole. Sans plus jeter un regard à Alberte, il écoute attentivement les interventions de chaque archimage.

A peine Sanajuanus a-t-il laissé le mot de la fin à Bonnequestion qu'Uther se penche vers Ferragu et lui chuchote rapidement à l'oreille :
"Il est hors de question d'activer le cristal au sommet de la Tour sans de très solides gages. Ne partez pas à Port-Magen, où Coco et vous seriez otages, mais plutôt chez de Malterre.
L'Alakazam offre des renforts sans même négocier. Exigez deux maître-mages, personne ne veut d'un archimage parmi nous. Soyez ferme sur le sort d'Urielle et d'Harold, ils doivent rester dans notre giron."


Après un très court moment d'hésitation, Uther reprend :

"Mes oreilles ne me font pas défaut ? Sanajuanus s'est bien adressé à "l'archimage" Roussedent ?"

Uther Shinzaemon

Posts : 36
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Sat Jan 13, 2018 5:03 pm

Ferragu écouta attentivement les Archimages commenter leur situation et égrener leurs propositions. Dans son état de confiance magiquement renforcée, il n'eut aucun mal à garder son calme et à regarder ses interlocuteurs dans les yeux, autant qu'il l'était possible à travers la boule de cristal. Il écarquilla l’œil une seule fois, au moment où il fut fait mention de "la maître-mage Ogra".

Il écouta tout aussi attentivement les conseils d'Uther, et hocha légèrement la tête pour lui faire comprendre qu'il avait, lui aussi, entendu l'Archimage Sanajuanus faire mention de "L'Archimage Roussedent".

Enfin, il prit la parole :

"Messeigneur.e.s, laissez-moi tout d'abord vous remercier d'avoir pris l'initiative de ce Concile, qui s'imposait de toute évidence. La trahison d'Eugénie d'Arialdé est intervenue à un moment où nous avions par ailleurs fort à faire, et ce n'est qu'au sang-froid et à la vaillance de mes chers compagnons que nous devons l'échec de cette forfaiture.

C'est donc avec une juste exigence que j'accepte les excuses présentées par ce Concile, mais aussi en partageant votre volonté de renouveler la confiance qui nous lie. Je n'irai donc pas par quatre chemins, et répondrai point par point à vos propositions.

En premier lieu, votre proposition de renforts est acceptée avec grande satisfaction. Cela nous permettra de compenser les pertes subis ces derniers jours, et de renforcer quelque peu la sécurité de mes troupes face à une éventuelle attaque magique. Vous m'avez proposé, au choix, le concours de deux maîtres-mages ou d'un Archimage : je choisis les deux maîtres-mages. J'imagine que les membres du Concile ont fort à faire, et j'ai réalisé grâce à messires Théophrastule et Roussedent que les maîtres-mages sont déjà capables de bien des prouesses.

Ceci étant dit, je tiens bien sûr à vous témoigner ma plus vive satisfaction quant à l'attention que vous portez aux doléances du margrave de Malterre.

Plus épineuse est votre troisième proposition : mon départ, accompagné de messire Coco Kokor. Je suis d'accord avec le principe même de ce départ, mais ses modalités précises doivent être discutées.

Déjà, la tour et le cristal à son sommet. J'ai appris que cette tour ancienne et la machinerie qu'elle abrite avaient eu, un temps, pour vocation de répandre le feu et la mort sur les baronnies ogres. Devant la menace que fait peser cette arme sur ces terres, je me sens en droit d'exiger d'en conserver le contrôle. Elle a déjà failli nous coûter cher, et pourrait encore le faire à l'avenir. Je demande donc d'une part à ce qu'elle continue d'être administrée par mes hommes après mon départ, et d'autre part à ce que le cristal activé par le rituel de "transport", comme vous dites, soit désactivé aussitôt après par messire Roussedent. Mes compagnons y veilleront.

Ensuite, je demande à ce que la maître-mage de Foigardé et le maître-alchimiste Harold restent avec mes troupes pour les assister. Maître Roussedent coopérera avec le Concile pour déterminer le rôle de l'une dans la trahison et les aptitudes de l'autre à devenir Archimage, mais dans le cadre de mon armée.

Enfin, et ce sera le dernier point, messire Kokor et moi-même souhaitons nous rendre chez le margrave de Malterre, sans prolonger notre séjour à Port-Magen. Je m'y entends peu en magie et ne ferait que vous importuner, et j'insiste particulièrement sur la nécessité pour messire Kokor de poursuivre sa formation magique en dehors de vos murs pour quelque temps. Il a fait montre de grands talents que je tiens à conserver à mes côtés à toute heure, tout en développant, je crois, sa manière de faire bien à lui. Après le service qu'il nous a rendus à tous, il n'est que justice de lui accorder ce privilège."


Ferragu marqua une pause, puis reprit :

"Messeigneur.e.s, j'attends vos réponses."
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 49
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Uther Shinzaemon on Sat Jan 13, 2018 6:49 pm

Dans un dimension parallèle, lointaine, très lointaine, un autre Uther se penche de nouveau aux oreilles d'un autre Ferragu.

"Mon cher compagnon, en de telles circonstances, il convient d'utiliser le point médian et non un simple point. Par cette désinvolture, vous faite preuve de discourtoisie à l'égard de L'archimage Tuldorte et semblez l'écarter de cet entretien en raison de son genre.
En ma qualité de conseiller diplomatique, je vous invite vivement à vous adresser à vos interlocuteur·ice·s selon des termes appropriés et sans interrompre vos mots de plusieurs points qui les rendent inintelligibles !"


[Vous l'avez compris, ces paroles n'ont pas été véritablement prononcées par Uther qui, vous vous en doutez également, serait plus vraisemblablement un masculiniste convaincu qu'un véritable progressiste.]

Uther Shinzaemon

Posts : 36
Join date : 2016-06-16

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Sun Jan 14, 2018 2:12 pm

Coco couvrait la scène avec des yeux avides: tous les archimages semblaient plus improbables les uns que les autres! D'une certaine manière en les voyant, il se sentait un peu chez lui, sensation nouvelle vis-à-vis des mages, spécialement dans le contexte que l'on connait.

Il avait naturellement réagi au clin d'oeil de l'Archimage Tuldorte, à laquelle il se sentait désormais l'envie d'accorder plus de confiance qu'aux autres. Elle est trolle, elle est femme, et - Coco pensa - "d'un goût croaa très intéressant pour les couleurs".

Suivant l'échange d'une oreille désormais habituée aux échanges de mots ronflants, il tenta néanmoins d'en extraire la substantifique moelle (granite pour Tuldorte). Bien que mis en confiance, par les propositions des mages, il ne put s'empêcher de se sentir très inquiet lorsqu'il entendit Ferragu parler de lui.

Ferragu wrote:"Enfin, et ce sera le dernier point, messire Kokor et moi-même souhaitons nous rendre chez le margrave de Malterre, sans prolonger notre séjour à Port-Magen. Je m'y entends peu en magie et ne ferait que vous importuner, et j'insiste particulièrement sur la nécessité pour messire Kokor de poursuivre sa formation magique en dehors de vos murs pour quelque temps. Il a fait montre de grands talents que je tiens à conserver à mes côtés à toute heure, tout en développant, je crois, sa manière de faire bien à lui. Après le service qu'il nous a rendus à tous, il n'est que justice de lui accorder ce privilège."


A cette réplique, il se renfrogna quelque peut, et se pencha à l'oreille de Ferragu et lui dit avec une pointe d'anxiété:

"Ferragu, c'est pas juste te suivre dont j'ai besoin croaa, c'est de ne plus être un apprenti. Parce que même si je te suis, en revenant, je serai toujours un apprenti! Je ne veux pas avoir à obéir à quiconque là-bas, croa! Ca ne sert à rien de juste te suivre, et je pourrai jamais rien décider de rien à l'Alakazam et t'aider là-bas si je reste apprenti."

Coco Kokor

Posts : 47
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Sun Jan 14, 2018 6:21 pm

Coco Kokor wrote:A cette réplique, il se renfrogna quelque peut, et se pencha à l'oreille de Ferragu et lui dit avec une pointe d'anxiété:

"Ferragu, c'est pas juste te suivre dont j'ai besoin croaa, c'est de ne plus être un apprenti. Parce que même si je te suis, en revenant, je serai toujours un apprenti! Je ne veux pas avoir à obéir à quiconque là-bas, croa! Ca ne sert à rien de juste te suivre, et je pourrai jamais rien décider de rien à l'Alakazam et t'aider là-bas si je reste apprenti."

A la remarque de Coco, Ferragu acquiesça doucement tout en posant une main rassurante sur l'épaule de son ami. En son for intérieur il se sentit un peu confus de cet oubli, mais il reviendrait dessus dès que l'occasion se présenterait. Pour l'heure, il ne paraîtrait pas sérieux de rajouter un post verbum après avoir conclu.
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 49
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Scorfa Rousse-Dent on Thu Jan 18, 2018 10:16 pm

Scorfa resta de marbre pendant la totalité de la conversation, scrutant avec attention les membres du conseil, parvenant presque à voir les volutes d'ambitions et d'animosité qui émanait tour à tour de différents archi-mages dès que quelqu'un d'autre qu'eux-même prenait la parole. Malgré leurs manierismes personnels, tous semblaient tendus et à l'affût du moindre faux-pas (tous, sauf Lemblême, quel étrange personnage...).

Tout à ses observations, quelle ne fut pas sa surprise de s'entendre dénommé 'Archimage Rousse-dent'. Se raidissant d'un coup, il ouvrit la bouche, mais se ravisa au dernier instant.

Une fois que Ferragu avait achevé sa réponse, Scorfa se lève:
Concernant le rapport sur les maîtres-mages Harold et Ogra, je préparerai un rapport écris détaillé qui pourra être utilisé pour préparer le Rituel...

En évoquant le rituel, Scorfa voit défiler devant lui une vision de lui-même, assit à la droite de Sanajuanus, avec un chapeau ridicule.

Secuant légèrement la tête pour chasser cette dangereuse hallucination, il reprend :
D'autre part, concernant la maître-mage De Foi-Gardé, j'aurai besoin que les renforts de la Garde Mage dépêchés ici apportent des instruments ou compétences qui permettront d'examiner mentalement et physiquement la suspecte pour déterminer sa responsabilité dans les actions béliqueuses entreprises à notre égard, et plus important encore, si de tels comportements peuvent se reproduire et sous quelles conditions.

Scorfa Rousse-Dent

Posts : 10
Join date : 2016-06-13

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Sat Apr 07, 2018 11:27 am

[Post de conclusion de ce chapitre. Il faut être prudent, car le correcteur orthographique a tendance à remplacer Sanajuanus par Marijuanas, et ce, sans mon consentement ><]

L'ambiance, déjà tendue au début de la discussion, monta encore d'un cran après que Sanajuanus ait fourché (fait un lapsus ?) en évoquant l'archimage Rousse-Dent. Elle remonta encore d'un cran lorsque Ferragu fit part de ses revendications.

Scorfa : "Concernant le rapport sur les maîtres-mages Harold et Ogra, je préparerai un rapport écris détaillé qui pourra être utilisé pour préparer le Rituel..."
Bonnequestion : "Il-nous-faudra-ce-rapport-rapidement-que-nous-ne-prenions-pas-un-retard-trop-important-sur-le-Rituel"
Scorfa : "D'autre part, concernant la maître-mage De Foi-Gardé, j'aurai besoin que les renforts de la Garde Mage dépêchés ici apportent des instruments ou compétences qui permettront d'examiner mentalement et physiquement la suspecte pour déterminer sa responsabilité dans les actions béliqueuses entreprises à notre égard, et plus important encore, si de tels comportements peuvent se reproduire et sous quelles conditions."
Sanajuanus : "C'est prévu, nous vous inquiétez pas. (Scorfa entendit la suite directement dans son esprit) Lorsque vous ouvrez la bouche, assurez-vous de toujours dire quelque chose derrière. Cela peut vous sauver la face."

Puis, la discussion repartit sur les exigences de Ferragu. La notification sur les deux maîtres-mages fut entendue et le choix de ceux-ci fut laissé à la discrétion de Ferragu et de son équipe (l'avenir montrera que Sanguine Halmor et Aggripa Vorolas furent les heureux élus).

Dans un deuxième temps, l'archimage Tuldorte insista pour discuter de la question de la tour récupérée. Ici, la discussion fut plus complexe. Bonnequestion et Sanajuanus, en négociateurs avisés, s'évertuèrent à proposer une position médiane en énonçant les responsabilités de chacun. Sanajuanus rappela que la tour était bien la propriété de l'Alacasam, mais que, ayant été reprise par des alliés, il était légitime que ceux-ci en jouissent, au moins pendant le temps de leur campagne. Bonnequestion lui, insista sur le fait qu'une co-gestion était tout à fait envisageable puisque cette tour était pour le moment administrée par un cadre militaire.
Bien évidemment, Bernardus Tallion était tout à fait hostile à ces idées, et il parvint à rallier Tuldorte et Glorfedort à sa vision des choses en arguant du fait que des concessions déjà lourdes avaient été entreprises à l'égard de Gargousier, et que le caractère magique de la tour réclamait une expertise plus poussée, que seule l'Alacasam pouvait garantir.

En définitive, il fut conclut que la tour restait la propriété de l'Alacasam, mais qu'elle servirait de base de repli à l'armée de Ferragu (et des orks donc). Par ailleurs, la décision concernant son statut définitif fut remis à plus tard. Cette clause fut permise par une idée de Bonnequestion, qui mis sur la table une idée alléchante : pour pérenniser à plus long terme les relations Gargousier/Alacasam, il proposa à ce que la tour fut a nouveau administrée par l'Alacasam lorsqu'elle reviendrait au civil, tout en étant intégrée à la Baronnie de Gargousier. Elle deviendrait donc le comptoir officiel de l'Alacasam dans la Baronnie de Gargousier, en échange de quoi l'Alacasam s'engagerait à fournir un service de surveillance militaire (et une expertise magique).

Pour ce qui est de l'extradition de Ferragu et de la réactivation du crystal, tous les gages demandés par l'ogre concernant la désactivation immédiate du mécanisme magique après le rituel furent acceptés, ainsi que la répartition des "clés" entre les protagonistes. Sur ce dernier point néanmoins, Bernardus Tallion se renfrogna un peu plus et se mit à prendre des notes de manière fébrile sur un calpin.
Concernant le nouveau lieu de résidence de Ferragu, Sanajuanus répondit de cette manière : "Bien entendu, nous comprenons votre volonté de rendre visite à votre ami de Malterre. Le Concile est néanmoins déçu que vous vous montriez si dubitatif quant à l'accueil que nous pourrions vous réserver. En tant que maître du Donjon, je vous invite officiellement à venir effectuer plusieurs visites de courtoisie, afin que notre cadre de vie et d'étude vous soit présenté plus en détail, baron. Peut-être que déchirer ce voile tendu entre nous autres, mages, et vous, permettra une meilleure compréhension et tolérance de chaque côté de notre alliance. Par ailleurs et pour finir, je pense personnellement que Coco Kokor, en tant qu'apprenti de l'Alacasam, ne peut pas esquiver plus longtemps ses obligations d'études. Aux vues de ses capacités magiques, il est nécessaire qu'il s'exerce dans un cadre sécurisé à les maîtriser pleinement. Vous me permettrez d'en rediscuter avec vous à votre arrivée. Bien entendu, il vous suivra chez de Malterre si c'est votre souhait. Je vous le concède volontiers."
avatar
Mage Univers

Posts : 155
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Fri May 25, 2018 2:38 pm

Bonjour à Ferragu & la Compagnie hétéroclyte. Voici l'XP de fin de scenario pour le passage sur forum de "À la croisée des chemins".

Pour tous : +15 XP pour avoir terminé le scénario

Maintenant les PRPs :
Dellion :
- 31/10/2017 : +1 pour avoir pensé à l'oncle Trandär d'entrée de jeu ; +1 pour le RP de la blessure de cochon gris aigri
- 05/11/2017 : +1 pour sa mauvaise humeur envers Lille
- 06/11/2017 : +1 pour rejoindre le décor de la fortification du camp
- 09 et 10/11/2017 : +1 cherche la tente et les loups
- 12/11/2017 : +2 remotiver les troupes !
- 16/11/2017 : +2 pour se prendre pour le chef et penser la campagne sur le long terme
- 23/11/2017 : +2 pour ses conseils tactiques
- Discussion sur l'Asam en amont du Concile : +1

_________
Coco :
- 01/11/2017 : +1 pour la révélation de l'être étrange de Dellion ; +1 pour sa synthèse auto-retrospective de la mission
- 08/11/2017 : +1 pour parler de tout autre chose que ce qui préoccupe les autres
- 10/11/2017 : +3 pour le RP enfantin et toute la synthèse de ce qui lui est arrivé
- 12/11/2017 : +1 pour l'expression de ses craintes envers l'Asam
- 15/11/2017 : +2 pour ses réflexions diplomatiques à son niveau
- 09/12/2017 : +1 pour utiliser sa Gueuserie pour fonder le vote FN (Ferragisme nationaliste)
- Discussion sur l'Asam en amont du Concile : +1 pour le sort de renforcement du charisme ; +1 pour les états d'âme à l'extérieur
________
Uther :
- 02/11/2017 : +1 RP de la côte félée ; +1 pour faire d'emblée avancer l'action (préparation arrivée Ferragu)
- 12/11/2017 : +1 pour continuer à faire le ménage
- 12/11/2017 : +3 pour l'acceptation de la demande de Shaghan
- 16/11/2017 : +1 pour ses ordres à Harold
- 02/12/2017 : +1 pour donner son avis
- Discussion sur l'Asam en amont du Concile : +2 ; +1 à l'extérieur de la chambre
________
Ferragu :
- 02/11/2017 : +2 pour son introspection / hallucinations ? ; +1 pour son commandement à l'horizontale
- 06/11/2017 : +2 pour les punchlines et les réflexions tactiques
- 07/11/2017 : +1 pour le RP du blessé et la continuation du rôle du général
- 12/11/2017 : +1 pour la poursuite du RP
- 27/11/2017 : +2 tactique et soupinière
- Discussion sur l'Asam en amont du Concile : +1
_______
Homer :
- 04/11/2017 : +1 pour l'empressement à se porter au chevet de Ferragu malgré la douleur et l'humeur massacrante
- 05/11/2017 : +1 pour sa gestion personnelle du stress et son RP d'homme à tout faire.
- 06/11/2017 : +2 pour son RP de soldat qui se "réjouit" de l'ambiance glauque du camp et qui donne des conseils à Dellion
- 06/11/2017 : +1 pour la transformation en médecin très pro
- 07/11/2017 : +2 pour les explications au général
- 12/11/2017 : +2 pour le heal consciencieux du général
__________
Scorfa :
- 11/11/2017 : +2 pour avoir hautement les boules de sa situation actuelle
- 12/11/2017 : +1 pour la demande d'infos
- 29/11/2017 : +1 pour le lien vers les notes
- 14/12/2017 : +2 explicite sa réunion avec le Concile
- Discussion sur l'Asam en amont du Concile : +2
avatar
Mage Univers

Posts : 155
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Fri May 25, 2018 2:42 pm

Puis pour le Concile :
Uther : +1
Ferragu : +2
Scorfa : +1
Coco : +1

___________

Ainsi, pour résumer, chacun d'entre vous a reçu +15XP pour la clôture du chapitre ; ensuite, pour les PRPs :
- Dellion : +12 PRP
- Coco : +13 PRP
- Uther : +12 PRP
- Ferragu : +12 PRP
- Homer : +9 PRP
- Scorfa : +8 PRP
avatar
Mage Univers

Posts : 155
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

Page 4 of 4 Previous  1, 2, 3, 4

Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum