Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Page 1 of 2 1, 2  Next

View previous topic View next topic Go down

Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Sun Oct 29, 2017 10:57 am

[Bonjour à tous !]

[Ceci est un post "administratif" : ici aura lieu le paragraphe 2 de la Guerre des Baronnies, que j'espère court, qui sera une transition vers la mise en place d'un RP forum pour Coco et Ferragu, et la continuation des séances mumble pour les autres Smile]

[Merci d'être bien réactifs pour que l'on puisse liquider ça avant la prochaine séance sur table]

[Le véritable post RP arrive rapidement. Mettez vous des notifications pour suivre le mouvement. Merci.]
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Tue Oct 31, 2017 9:54 am

Ferragu fut tiré de sa torpeur froide par le son assourdissant du tonnerre et celui, non moins assourdissant, de la clameur qui monta de la colonne de son armée.

Il chercha d'abord dans ses souvenirs où il pouvait bien être : sur la piste qui menait à la tour en ruines que Scorfa et Uther avaient reçu pour ordre de reprendre à un ennemi inconnu, sans aucun doute.
Il entendait le bruit des roues de la charrette qui le transportait et ressentait les heurts du chemin. Ils étaient toujours en mouvement.

Au deuxième bruit du tonnerre, la cohorte s'arrêta brusquement.

Se redressant alors légèrement sur sa couche, Ferragu souleva un pan de la toile de tente qui servait à le protéger des intempéries. La première personne qu'il vit fut Orgacy.
Ferragu (avec un souffle dans les bronches) : "Que se passe-t-il ?"
Orgacy : "Reposez-vous, général. Nous arrivons à la tour."
Ferragu : "Je veux un état des lieux de la situation."
Orgacy : "La moitié de votre armée est passée et prépare le camp de base dans l'ancien village que vous nous avez décrit. Nous sommes au milieu du marais."
Ferragu : "Le temps me préoccupe."
Orgacy : "Hmm ... Un orage que je suppute magique s'est déclenché au sommet de la tour. Shenda a emmené Shaghan et El, la tobog, pour prendre des renseignements. Ne vous souciez de rien."
Ferragu : "Aaaah (soupir) ... Où sont mes alliés ..."
Dvork'An (apparaissant derrière Orgacy, il est sur le cheval de Ferragu, afin de chapeauter les opérations) : "Derrière vous, devant vous, tout autour de vous et à l'avant-garde, général. Orgacy, Laissons le général se reposer, le voyage a été harassant pour tout le monde."

Le pan de la tente se referma sur Ferragu.
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Tue Oct 31, 2017 12:35 pm

Enfin le calme était revenu à la tour. Le gobelin était mort et les compagnons de Dellion en vie.
Rien de plus appréciable que la coupe de la victoire lorsqu'on l'a arraché à son adversaire. La mage renégate sur l'épaule, le chevalier noir et ses compagnons avait assisté en même temps à l'arrivé de l'armée de Ferragu dans le village, et les nouvelles ne semblaient pas être bonne. Il ne pouvait s'empêcher d'avoir une pensée pour son oncle, mais non loin de a charrette qui transportait une grande masse lourde, il l’aperçu. Au moins avait il le plaisir que quelqu'un ne s'était pas chargé de lui.

*Qu'est-ce qui a bien pu se passer... Je pars quelques jours et cette guerre prend le virage de l'échec !* pensa-t-il.

"Bon, on se retrouve en bas. Il es temps pour certains de se reposer. Mais je sens le porkins grillé ! Ce fichu éclair ne m'a pas loupé et je me sens comme... transpercé par une arme invisible."

A ces mots, il se dirigea en grande hâte jusqu'en bas de la tour, sûr que tout danger était pour l'instant écarté.
avatar
Mr.Biville

Posts : 40
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Wed Nov 01, 2017 12:02 pm

En descendant vite de la tour aux côtés de Dellion pour aller à la rencontre de Ferragu, Coco, fort du succès de cette mission, commenca à penser aux expériences incroyables que mine de rien il a eu au cours des deux derniers jours. Aux détours des marches d’escalier et des cadavres de Géblins pourfendus il se dit que de personne raisonnable, puisqu’il est raisonnable de fuir quand quoi que ce soit nous menace, il était quand même devenu un grand aventurier. Sans trembler (ou presque), il a fait face à un marais empoisonné, un village fantôme, une boîte qui l’a emprisonné, une horrible chouette géante, des rires à avoir la chair de poule, une maladie terrifiante, des monceaux de cadavres, à une tour magique, à une puissante créature - et pire, à des lettres pleines de mots qu'il fallait comprendre pour survivre. Mais plus que tout, Coco voyait son esprit aller-venir entre un sentiment d’angoisse sourde pour son ami Ferragu, et la remémoration d’un événement particulier dans sa vie, son premier baiser, sous l’influence d’un genre et d’une race desquels il était jusque-là complètement oublieux, le genre féminin, et surtout, la race des démons…Emprisonné dans l'esprit de son camarade et à son corps défendant, il a goûté à la salive – plutôt sucrée – de la maître mage d'Arialdé. Et sans vouloir le reconnaître vraiment a apprécié cette expérience fascinante...
Sortant de la tour, et très troublé, Coco, au point d’en oublier la condition de Ferragu peu à peu s’immergeait dans ce souvenir, et dans le questionnement :

« Croaaa, crooaa, mais quel est donc cet être étrange qui habite le corps de Dellion ? »


De fait il sera si absorbé qu’au moment où Dellion s’arrêtera, il lui rentrera dedans.

Coco Kokor

Posts : 31
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Thu Nov 02, 2017 10:47 am

[C'est un post d'Uther, qui ne peut pas se connecter à son compte là où on est]

Alors que Dellion et Coco s'engouffrent dans l'escalier, l'un pour se reposer, l'autre pour rejoindre son ami, Uther reste au sommet de la tour et observe le corps d'armée avancer vers le village.

"L'accalmie aura été de courte durée..." soupire-t-il.

Il profite encore quelques instants de cet instant de calme. Son regard quitte la file des soldats, vagabonde sur le marais et la forêt puis se fixe sur les nuages bas qui surplombent la tour.

Il s'arrache soudainement à sa contemplation, se retourne brutalement, non sans ressentir une vive douleur au niveau de sa cote fêlée, et se dirige d'un pas déterminé vers l'escalier. Avant de s'y engouffrer à tour, il jette un regard à Scorfa :

"Je vais préparer la chambre pour Ferragu. Nous réglerons le sort de vos compagnons, mais plus tard."

Et Uther descend prendre possession de l'étage inférieur pour préparer l'arrivée de l'ogre.
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Thu Nov 02, 2017 5:47 pm

[Sur cette petite séquence de forum, j'aimerais que le RP rime avec efficacité. Voici pourquoi je vous rappelle que dans le cadre de l'armée de Ferragu, vous avez des rôles assez bien définis]

[Uther est le conseiller principal du général. Il va donc avoir à s'occuper de l'administratif, du contact avec les PNJs principaux et du bien-être de Ferragu]
[Hömer, en tant qu'aide de camp du général, va devoir s'occuper de trois choses : le rapport général de la mission de la tour, les soins administrés au général, la gestion des éclaireurs et du renseignement]
[Scorfa est envoyé de l'Alacasam auprès de Ferragu, il va donc devoir participer évidemment au debrief général, mais a sans doute aussi des nouvelles à donner à sa propre organisation et va sans doute être amené à déclencher une réunion avec le Concile]
[Dellion ferait bien de s'occuper de la défense et de filer un coup de main à l'organisation militaire]
[Coco a peut-être des questions à poser à certaines personnes, telles que le Chat, ou Harold]


[Tout cela ayant été dit ...]

Uther repart vers les étages inférieurs, à la suite de Dellion  et Coco. Il s'arrête au niveau de la chambre du Père-archimage, qui gît toujours sur son lit. [Que va-t-il entreprendre ?]

Dellion et Coco vont redescendre assez vite dans les étages et arriver à la chambre du golem où ils sont interceptés par trois personnes aux armes sorties. Ils reconnaissent alors Shenda, Shaghan et Orgacy.
Shaghan : "Merde ! Dellion et Coco ! J'ai failli avoir peur !"
Shenda : "Hauts les coeurs et au rapport ! Ferragu est blessé, Dvork'an a pris le commandement de manière transitoire et je mène l'escouade de sécurisation de la tour. Est-elle sans danger ? Peut-on faire pénétrer nos hommes, rassembler ce qu'il y a d'utile et mettre en place des défenses ? Nous avons une armée porkine aux trousses !"
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Thu Nov 02, 2017 6:30 pm

Dans la pénombre retombée de sa tente, Ferragu de Gargouzier se rallongea lourdement et referma l’œil, tout en poussant un faible soupir qui aurait presque pu passer pour un râle. De son abdomen suintait une douleur sourde en même temps que du sang poisseux.

Il aurait voulu se laisser aller au délire de la fièvre, mais son intellect semblait vouloir se mettre en marche de lui-même. Il fit le point sur sa situation. Il était évident qu'elle était mauvaise, mais là n'était pas la question. Il pouvait s'en sortir, lui et ses plus fidèles compagnons. Il pouvais rester en vie, et poursuivre sa quête. Cela ne coûterait que toujours un peu plus de temps, délai après délai, obstacle après obstacle, et cela ne coûterait aussi que toujours plus de vies, dont le sang gaspillé formait une rivière qui maintenait l'échec à distance de Ferragu.

Cela en valait-il la peine ? Allait-il continuer à traîner sa carcasse boueuse et saigneuse à laquelle tant d'autres étaient désormais attelées ? Qu'est-ce qui en valait tant la peine ?

Un moment, Ferragu de Gargouzier fut de nouveau un jeune Ogre contemplant le monde depuis les murs de Fortedent. Le soleil de l'après-midi réchauffait doucement les terres en bas de l'à-pic, et une brise estivale portaient l'espérance d'une infinité de jours aussi heureux que celui-ci.

Si seulement Uther et Coco pouvaient voir ça... Et même ce fier-à-bras de Dellion, il se laisserait certainement amollir un peu, c'est ce que font tous les guerriers quand ils vieillissent...

Ferragu de Gargouzier se redressa sur son séant calleux et passa la tête hors de la tente :

"Capitaine Dvork'An, je veux être tenu immédiatement au courant dès que vous aurez des nouvelles de l'équipe de la tour. Si les mages de l'Alakazam ont trouvé quoi que ce soit qui pourrait nous servir à repousser ces Porkins, que cela soit utilisé immédiatement. S'ils n'ont rien trouvé, qu'ils fassent quand même quelque chose. Ils ne nous ont que trop manqué ces dernières heures. Quant à mes compagnons qui sont montés dans la tour eux aussi, je veux les voirs dès leur retour. Enfin, je veux que les nouvelles du Maréchal me soient communiquées aussitôt arrivées.

Puis, après un temps de réflexion :

"Capitaine, que pensez-vous de l'intérêt tactique de ce marais, dans le cas où les Porkins seraient à nos trousses ? Pourrions-nous les y embourber ?"
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by WalterOGuin on Sat Nov 04, 2017 5:06 pm

Après toutes ces mésaventures dans cette tour maudite et puante, Homer commençait à ressentir une soif assez importante. Comme tout bon alcoolique qui se respecte, passer plusieurs jours sans avoir avalé une goutte aboutissait sur une humeur massacrante. Cerise sur le gâteau, il n'avait presque plus de tabac, et sa chemise était déchirée à cause de la blessure qu'il a subit dans la journée.

Il descendit rapidement de la tour, talonnant Dellion et Coco. Son devoir restait cependant d'aller s'enquérir de la santé de Ferragu. Homer jura de dévisser la tête de celui qui avait bien pu essayer d'attenter à la personne de Ferragu.
Tout en descendant les marches de la tour, il grimaça. Il souleva un pan de sa chemise pour remarquer alors la fabuleuse cicatrice sur son abdomen, mais aussi un splendide hématome sur le flanc. Il tapota du bout des doigts. Côte fêlée. Au moins il n'était plus en danger.

Il surgit alors dans la pièce du golem où il tomba sur Dellion, Coco et 3 autres personnes. Comme il était "en retard" de quelques dizaines de secondes, il n'entendit que la dernière phrase de Shenda, à la quelle il répliqua dans la seconde :
"Que se passe t-il dehors ? Qu'est-il arrivé à Ferragu ? Emmenez-moi au près de lui, vite ! Surtout s'il a besoin de soins !"
avatar
WalterOGuin

Posts : 24
Join date : 2016-07-05

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Sun Nov 05, 2017 11:20 am

Homer : "Que se passe-t-il dehors ? Qu'est-il arrivé à Ferragu ? Emmenez-moi auprès de lui, vite ! Surtout s'il a besoin de soins !"
Shenda : "Vous avez raison sergent. Orgacy va vous mener au général, Shaghan et moi allons continuer vers les étages supérieurs afin d'estimer l'état général de la tour. Et puis la maître-mage Foigardé semble avoir elle aussi besoin de soins urgents."

.........
Une fois redescendus dans les étages inférieurs, Dellion, Coco, Homer et Orgacy se heurtèrent à un corps de soldats menés par le sergent Lille, l'Urza.
Lille : "Mes gaillards ! Bien content de vous voir en un seul morceau. Pouvons-nous prendre position dans la tour ? Chaque minute gagnée à réhabiliter l'ouvrage défensif nous sera bénéfique, car nous craignons une attaque imminente !"

.......
Uther, occupé à déplacer le corps du Père-archimage sur une civière improvisée, vit arriver Shenda et Shaghan.
Shenda : "Ah ! Uther ! Je ne sais pas ce qu'il se passe dans cette tour, mais visiblement par grand chose de bon..."
Shaghan : "Je vais aider Uther, Shenda. Rendez-vous auprès du maître-mage Roussedent et des enfats voir de quoi ils ont besoin."

.......
Scorfa, toujours au sommet de la tour avec les apprentis, vit arriver Shenda, l'écuyère de Ferragu.
Shenda : "Maître-mage. Nous avons besoin de sécuriser la tour et de la préparer à une éventuelle attaque de porkins. L'armée a été repoussée par un escadron très organisé d'hommes-cochons et nous craignons maintenant qu'ils n'attaquent notre retranchement. Vous devriez sans doute aller faire un rapport au général, dans l'ancienne auberge du village, et contacter vos propres supérieurs. Par ailleurs, que c'est-il passé ici ? Nous avons vu passer un orage éphémère et la maître-mage de Foigardé semble bien mal en point."
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Sun Nov 05, 2017 2:34 pm

Dellion regarda Lille et pris la peine de lui répondre :

Oui, la tour est sécurisée. Plus de sorcier, plus de gobelin... Je veux que les hommes s'attellent au nettoyage des pièces inférieures de la tour pour commencer, qu'ils récupèrent le stocks d'armes et qu'ils se servent des meubles encore en état pour dresser des palissades. Je ne suis pas un spécialiste dans l'élaboration des défenses, donc je laisserai ça à Homer quand il se sera chargé du cas du Général.

Il regarda ensuite sur son épaule... Puis il repris :

Je veux aussi que l'on monte ma tente, j'y mettrai cette... garce dedans pour lui poser des questions.
Vous en préviendrez Scorfa !


Ah ! Et surtout, dites à vos hommes de ne toucher à rien qu'ils ne connaissent pas ou leur parait dangereux.
On a aussi un type du genre herboriste et un gros golem pas très avenant. VOUS-NE-L'APPROCHEZ-PAS !
avatar
Mr.Biville

Posts : 40
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by WalterOGuin on Sun Nov 05, 2017 10:19 pm

Une fois que Dellion eut terminé sa phrase, Homer répondit à Lille :
Je n'en ai pas pour longtemps, je dois d'abord vérifier l'état de santé du Général. Ensuite je viendrais m'occuper des fortifications, mais par pitié trouvez-moi du tabac, personne ne vas pouvoir se reposer avant un moment, et j'en ai vraiment besoin !

A ces mots, il sortit sa blague à tabac, et jura, même en connaissance de cause, à la vue des deux pauvres cigarettes qui lui restait. Il en pris une, l'alluma, et en deux bouffée, en consuma la moitié. Ceux ayant l'oeil aiguisé purent alors voir Homer se décrisper très légèrement. Mais c'était loin d'être suffisant dans une situation comme celle-ci.

Puis il se tourna vers Orgacy :
"Amenez-moi voir le Général, et vite. Y a encore une pléthore de choses à faire et je ne peux malheureusement pas me dédoubler."
avatar
WalterOGuin

Posts : 24
Join date : 2016-07-05

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Mon Nov 06, 2017 9:59 am

Homer : "Amenez-moi voir le Général, et vite. Y a encore une pléthore de choses à faire et je ne peux malheureusement pas me dédoubler."

Orgacy sentait très clairement la tension présente chez ceux qui revenait de la tour. Elle ne posa pas de question et acquiesça d'un signe de tête avant d'embrayer le pas.

Lille se tourna vers Dellion : "C'est entendu, je mets mes gars sur le coup. Votre tente à monter, on va la mettre dans le village, où se trouve le reste de la troupe. Le tabac pour le Sergent-Aide-de-camp. Les fortifications de base et la récupération de l'arsenal."
Il s'approcha pour mettre un coup de boule à Dellion mais se ravisa, se souvenant que lui n'était pas Urza.

...........
Lorsqu'ils passèrent la grille qui séparait la tour du village fantôme, le spectacle qui s'offrit aux yeux de Dellion, Coco et Homer n'était pas tout à fait celui attendu.

La première chose qui frappa Dellion, c'est Trandar qui s'affairait de partout, et parcourait le village sur son cheval en gueulant sur les soldats préposés aux barricades et aux fortifications.
Dellion l'entendit dire à un soldat qui travaillait torse nu : "On manque de bois ! Oui, je sais qu'on manque de bois ! Allez donc en chercher si vous voulez, mais tâchez d'éviter les billes de fronde de ces satanés hommes-porcs !"

En plein milieu du village, on avait accroché à la hâte une grosse toile de tente aux trois bâtiments principaux (la forge, la taverne et un genre d'épicerie désaffectée) avec des chaînes, et les médecins s'activaient en dessous pour soigner ceux qui le pouvaient encore. El aidait d'ailleurs à tenir les malheureux qu'il fallait amputer.

Homer, Coco et Dellion arrivèrent devant la porte de la taverne et entrèrent dans le bâtiment gardé par deux soldats orks.
Ferragu était bien ici, allongé sur une table aménagée en lit d'hôpital.
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mr.Biville on Mon Nov 06, 2017 12:19 pm

Dellion toujours en possession de la magicienne (qui l'encombrait passablement) se décida à venir en aide à son oncle. Pas parce qu'il le prenait en pitié ou parce qu'il l'estimait, mais plus pour lui montrer qu'à son âge on devient faible.

D'une main, il aidait les soldats à monter les palissades, il donnait les instructions pour aller chercher du bois dans la tour, en complément de ce que devait ordonner Lille, tout ceci en attendant que sa tente soit monter.

Tout en réalisant toute ses tâches, Dellion avait tout de même une pensée pour son cheval, son gros lézard et le non moins gros Ferragu. Mais d'autres affaires plus importantes devaient être menées à bien avant de s'en inquiéter. Il comptait sur ses compagnons pour le cas de Ferragu. Il comptait sur son respect, nouveau certes mais sincère, envers les loups pour son animal de compagnie... Pour le moment, le bois, les palissades, la magicienne... Voilà ce qui importait !
avatar
Mr.Biville

Posts : 40
Join date : 2016-06-18

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Mon Nov 06, 2017 12:58 pm

Il semblait à Dellion que Trandar était efficace. Bien sûr, pour lui qui était un nain solitaire et nomade, monter des fortifications était quelque chose d'assez nouveau et il n'avait pas les compétences, mais il savait comment tenir en laisse les soldats de Ferragu et comment galvaniser les gars, dans une situation d'urgence.

Il fut néanmoins fort aise de voir débouler Dellion, d'un air nonchalant et quelque peu renfrogné, avec Urielle sur l'épaule.
Trandar (en Tulmac, je rappelle qu'il le parle assez mal) : "Ahah ! Mon n'veu ! Te v'là enfin. Dire voir donc, cékta pèche un bÔ peksson là !"
Il poursuivit en gnomique à l'adresse des soldats qu'il avait sous la main à ce moment précis : "Dites-donc, bande de tire-au-cul ! Si vous vouliez bien avoir l'obligeance de remuer vos grosses miches ! C'est pas avec c'te palissade là qu'on va tous pouvoir se payer une bonne tranche de ribaudasse, une fois qu'on aura fait ravaler son caquet au chef porkin ! M'est avis d'une bonne chose : on devrait tous vous clouer les burnes à l'endroit même de la palissade que vous avez construit ! Ca devrait vous otez l'envie de faire ça comme des saligots !"

La pédagogie habituelle de Trandär...

Dellion, qui oeuvrait avec les soldats pour monter la défense du camp, fit du mieux qu'il pût, en l'absence de Ferragu et d'Homer, pour que ça ressemble à quelque chose. Le capitaine Dvork'an, lui, s'occupait de l'arrière du camp.
[Trois tests d'intelligence (axé Stratégie) pour Dellion plz Wink]
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Mon Nov 06, 2017 1:09 pm

[Par ailleurs, j'ai remis la bonne page de Roll20 pour que vous ayez accès à la carte qui va évoluer.]

[C'est sur Ferragu, et vous êtes sur la bonne page.]
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by WalterOGuin on Mon Nov 06, 2017 1:22 pm

Homer ne fut presque pas étonné de voir à quel point le village s'était... transformé durant leur escapade dans la tour. Elle était magique et si on lui disait que le temps s'était plus ou moins dilaté lorsqu'ils étaient dans la tour il le croirait certainement.

Les cris des malheureux encore en vie, mais qui se faisait amputer d'un ou plusieurs membres, cela rappelait de joyeux souvenirs à Homer. Il marmonna dans sa moustache :
"A la guerre comme à la guerre".
Il sortit alors sa dernière cigarette, l'alluma, et en tira deux bonnes bouffées.

Il s'adressa à Dellion : "Je fais au plus vite. Je te donne déjà ce conseil : les palissades sur les principaux accès du village, et n'hésite pas à faire poser des pièges aux alentours du village. Je fais au plus vite l'ami."

Puis il entra là où reposait Ferragu. Il se dit qu'heureusement pour lui que la table où il était allongé était plus que solide. Il posa son arquebuse non loin de lui, et il se tourna vers un soldat qui semblait être moins gradé que lui.

"Faites-moi bouillir de l'eau ! Et trouvez-moi du tissu un tant soi peu propre !"
Puis il commença à retrousser ses manches, et se pencha alors sur le général pour l'ausculter de haut en bas.
avatar
WalterOGuin

Posts : 24
Join date : 2016-07-05

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Mon Nov 06, 2017 1:30 pm

Le soldat à qui Homer s'était adressé fit un signe de tête et répondit : "Tout de suite, Sergent".

Orgacy s'approcha d'Homer : "C'est au moment de la sortie pour se frayer un chemin parmi les troupes porkines que le général a pris un mauvais coup".

Puis elle se redressa et d'un air gênée s'exclama : "Ah ! Général, vous êtes réveillé".
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by WalterOGuin on Mon Nov 06, 2017 1:40 pm

Homer se retourna vers Orgacy.
"Pouvez-vous m'en dire plus ? Expliquez-moi rapidement comment cela est-il arrivé ?"

Puis il retourna son attention sur le Général, tout bêtement, il commença par attraper le poignet du général pour lui prendre la tension. Enfin, il écouta attentivement si Ferragu peinait ou non à respirer, et enfin, il posa sa main sur le front de celui-ci pour voir s'il avait de la fièvre.

Non sans tirer une bouffée sur sa cigarette. Lorsque le général ouvrit les yeux, Homer lui somma tout simplement de rester allongé.
avatar
WalterOGuin

Posts : 24
Join date : 2016-07-05

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Mon Nov 06, 2017 5:33 pm

[J'attend une belle séance de dialogue entre Homer et Ferragu mes poulets Smile]

Homer, en prenant la tension de Ferragu, se rendit compte assez vite que celle-ci était plutôt normale. Pas de fièvre non plus, ce qui était plutôt rassurant.
Ferragu ayant été touché au ventre, ces capacités respiratoires n'étaient pas amoindries et sa capacité naturelle à "digérer" toute attaque de poison l'avait préservé d'une éventuelle contamination. Pour d'éventuelles maladies liées à des armes rouillées ou sales, cela pouvait être autre chose néanmoins. Homer savait qu'il lui faudrait consulter Coco de ce point de vue là.

En enlevant le pansement de Ferragu, Homer remarqua que la blessure, quoique bandée, n'avait pas été soignée ou pas correctement. Un sang caillé supurait encore de l'entaille qu'Homer devinait profonde.

Il allait falloir s'attarder un peu dessus.
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Mon Nov 06, 2017 10:39 pm

Lorsqu'Homer souleva le pansement de Ferragu, l'Ogre eut un soubresaut, mais resta allongé.

"Sergent Jackson, je veux un rapport complet sur ce qu'il est arrivé dans cette tour. D'où provenait cet orage ? Qu'y avait-il à l'intérieur de la tour ? Qu'y a-t-il maintenant ?".


Ferragu reprit son souffle.

"En d'autres termes, quels avantages offre cet endroit pour nous défendre d'une attaque imminente de Porkins probablement supérieurs en nombre ? Pensez-vous qu'un repli dans l'enceinte de la tour elle-même soit nécessaire, ou bien pouvons-nous camper dans le village abandonné pour mettre à profit le terrain marécageux ?"

[Je demande un test de tactique pour savoir ce que pense Ferragu de cette idée après un instant de réflexion]

"Ah, et ne me dites pas combien de temps je suis censé rester allonger alors que la situation est de plus critiques. Je me reposerai une fois que les Porkins auront suffisamment traversé ma couenne pour ressortir par mon séant !"
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by WalterOGuin on Tue Nov 07, 2017 12:24 pm

Homer répondit au général avec une légère grimace.
"Vos jours ne sont pas en danger Général, mais la blessure n'as pas été traitée comme il le fallait. C'est moche et assez profond".
Il tira une nouvelle bouffée de sa cigarette.

"Pour ce qui est de la tour, il s'en ai passé des choses, et je ne me souviens pas de tout. Je peux vous faire un résumé global des évènements. Pour le reste, du moins ce qui concerne tout ce qui est magique, je pourrais malheureusement pas vous expliquer, et je pense que le maître mage Scorfa vous expliquera mieux que moi."

Il expira une bouffée de fumée, puis repris.
"Cette tour est magique. Connaissez-vous le Tarot de port Magen ? Et bien, pour faire simple, dans ce jeu de Tarot il y a 24 cartes. Et chacunes d'entres elles ont une signification particulière, mais aussi en fonction de l'ordre dans lesquelles elles sont tirées. Et dans cette maudite tour nous y avons trouvé 24 clefs, qui correspondaient à chaque carte du jeu de tarot. Il nous a fallu user de nos méninges et de subtilité pour choisir quelles clefs utiliser et sur quelle porte.
La tour était aussi infestée de Geblins, et j'ai failli y laisser ma peau. Ces saloperies m'avaient ouvert le bide. Et sans Coco et Dame Urielle, je serais sûrement pas là à vous raconter cela."


Il se retourna dans la pièce et beugla :
"Soldat, ça viens cette eau bouillie ?"
Et il revint vers le Général.
"Nous avons aussi croisé un golem, que nous avons réactivé, et aussi un alchimiste vieux de 1000ans transformé en arbre mais par l'aide d'une sorte d'élixir de jouvence nous l'avons fait reprendre forme humaine. Oh et nous avons aussi trouvé le cadavre du père Archimage de la tour, mort de peur dans son lit. Mais ce n'est évidemment pas tout, nous avons aussi retrouvé une boule de cristal. Il me semble que c'est Uther qui l'as en sa possession. Mais la pire chose présente dans cette tour est cette machine infernale, bourrée de magie, elle nous as fait subir des hallucinations collectives et à aussi pris le contrôle de Dame Urielle et elle a bien failli tous nous tuer. Mais maintenant la tour est sécurisée. Et je m'excuse cependant si j'omets quelques détails mon Général, j'ai pris de sacrés coups, et malheureusement, l'heure n'est pas au repos. SAUF pour vous pour le moment."

Il expira une autre bouffée de fumée.

"Concernant les fortifications, je pense honnêtement que la tour pourrait nous protéger bien mieux que les pauvres bâtiments déconfis de ce village, et si vous le permettez, je m'occupe de cette sale blessure, et je m'en vais donner des directives avec l'aide de Dellion."

[Dois-je lancer des tests en particulier ?]
avatar
WalterOGuin

Posts : 24
Join date : 2016-07-05

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Ferragu de Gargouzier on Tue Nov 07, 2017 7:09 pm

"Faites donc avec cette blessure, sergent, et tâchez de vous reposer vous aussi dès que vous aurez un instant de répit. En attendant, je vous confie donc l'organisation de nos défenses, ainsi qu'à messire Dellion et au capitaine Dvork'An.
Par ailleurs OUCH
[Ferragu grimace de douleur]... ce n'est rien, c'est votre médecine qui fait son office... Par ailleurs, donc, faites venir à moi messires Uther, Scorfa et Coco dès qu'ils seront disponibles, afin qu'ils me donnent davantage de détails sur les phénomènes magiques dont vous avez été témoins. HSSS [Ferragu serre les dents].
Et dame Urielle, comment va-t-elle ?"
avatar
Ferragu de Gargouzier

Posts : 27
Join date : 2016-06-17

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Wed Nov 08, 2017 12:01 am

Le soldat arriva avec un baquet plein d'eau : "Sergent ! Le baquet d'eau bouillante !"

[Test d'Homer chirurgie difficulté 20 ; les soins prendront jusqu'à la fin de la discussion avec Ferragu]
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Coco Kokor on Wed Nov 08, 2017 11:41 am

Coco, absorbé dans ses troubles pensées par le grand trouble de son expérience récente, avait suivi Homer jusqu'à sous la tente de Ferragu.

Le temps qu'Homer s'occupe des préparatifs de soins, il tournait, et se retournait pour trouver un siège, en la présence d'un tabouret qui de fait était à côté de lui. Il le prit, le traîna près du lit, et s'assit.

Ferragu wrote:
"Par ailleurs OUCH [Ferragu grimace de douleur]... ce n'est rien, c'est votre médecine qui fait son office... Par ailleurs, donc, faites venir à moi messires Uther, Scorfa et Coco dès qu'ils seront disponibles, afin qu'ils me donnent davantage de détails sur les phénomènes magiques dont vous avez été témoins. HSSS [Ferragu serre les dents].
Et dame Urielle, comment va-t-elle ?"

Coco: Kroaa... Ferragu, tu sais, j'ai senti la bouche et la langue de Madame Urielle. Ca fait bizarre, hein?

Et comme soudainement conscient d'être présent à ses côté, il regarde Ferragu dans les yeux avec un air absolument perdu.

Coco Kokor

Posts : 31
Join date : 2016-07-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Mage Univers on Wed Nov 08, 2017 4:03 pm

Pendant ce temps, Dellion s'occupait des défenses. Lui et les gars qu'il accompagnait allaient monter des palissades plutôt solides, plutôt hautes, avec comme un genre de courtine et un "corps de garde" de fortune.
avatar
Mage Univers

Posts : 98
Join date : 2016-06-06

View user profile

Back to top Go down

Re: Paragraphe 2 - A la croisée des chemins

Post by Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

Page 1 of 2 1, 2  Next

View previous topic View next topic Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum